Le PSG champion toutes catégories

Le PSG champion toutes catégories

Publié le , modifié le

A huit journées de la fin du championnat, le Paris Saint-Germain a décroché un quatrième titre de champion de France d'affilée, tout en s'amusant face à Troyes (9-0). Avec 77 points, le PSG ne peut plus être repris par Monaco (52 pts), et devient le champion de France le plus précoce de l'histoire, effaçant le record détenu par Lyon (champion à la 33e journée) lors de la saison 2006-2007. Il s'agit du sixième sacre du PSG.

63 points. C'est l'écart de points entre le PSG et son adversaire du jour… Quoi de plus explicite que ce match des extrêmes pour témoigner de la domination absolue du club parisien sur la Ligue 1 ? Avec 77 buts inscrits pour seulement 15 encaissés, le PSG n'a laissé que des miettes à ses adversaires. Seul Lyon peut se targuer d'avoir battu le club de la capitale cette saison (2-1). Et même si le soleil était radieux dans l'Aube, l'Estac ne faisait pas le poids face à l'ogre parisien. Pour ne rien arranger, les Troyens ont même terminé à dix après l'expulsion de Karaboué pour une faute dans la surface sur Cavani (74e).

Le PSG encore sur tous les fronts

Champion de France pour la quatrième fois d'affilée, meilleure attaque et meilleure défense du championnat, mais aussi finaliste en Coupe de la Ligue (le 23 avril contre Lille), demi-finaliste en Coupe de France (le 19 avril contre Lorient), et accessoirement quart de finaliste en Ligue des Champions (début avril)… 

Zlatan Ibrahimovic
Zlatan Ibrahimovic


Buteurs au Stade de l'Aube, Cavani (13e, 75e sp), Pastore (17e), Rabiot (19e), et surtout Ibrahimovic, auteur d'un quadruplé (46e, 51e, 56e et 88e) symbolisent tous la grande réussite de l'équipe par Laurent Blanc. Le géant suédois a d'ailleurs dépassé la barre des 100 buts en L1, avec 102 réalisations en 115 matches. Si son modeste budget de 490 millions d'euros a de quoi agacer ses détracteurs, le PSG réalise sans doute sa saison la plus aboutie.

Après ce sacre annoncé, le championnat n'a plus d'intérêt que pour les deux autres places du podium, et, bien sûr, pour les deux autres places de relégation, Troyes étant quasiment condamné. Les joueurs parisiens sont logiquement restés quelques minutes de plus sur le terrain pour célébrer devant leurs nombreux supporters ce quatrième titre d'affilée, le sixième après ceux obtenus en 1986 et 1994).

Ce titre a "un goût spécial" pour Ibrahimovic

"Je suis content, ce titre a un goût spécial", a déclaré Ibrahimovic à la fin du match au micro de Canal+ Sport. C'est un plaisir de jouer avec tous ces grands joueurs. Ca fait quatre ans qu'on gagne le titre, a résumé le Suédois. Interrogé sur la barre des 100 buts inscrits en L1, il a fait preuve d'une certaine fausse modestie... "J'essaie de faire de mon mieux. C'est surtout un plaisir de jouer avec ces joueurs", a conclu Ibra. Egalement interrogé par la chaîne de sport, Angel Di Maria a lui aussi souligné le travail de tout un groupe. "C'est la récompense de tout le travail que l'on a pu faire toute l'année. C'est important maintenant d'aller très loin en Ligue des champions. On va encore travailler, mais on est heureux pour le titre en Ligue 1."

Laurent Blanc : "Notre saison n'est pas terminée"

" Je pense que cette saison les joueurs ont été très professionnels", a indiqué de son côté Laurent Blanc à BeIn Sports. Dès la première journée, on s'était dit qu'on allait mettre un rythme difficile à suivre. On l'a fait et maintenu. Et on se rend compte que personne n'est arrivé à le suivre. Ce qui donne un nombre de points incalculable, un nombre de buts incalculable, et surtout le titre après 30 journées. Dans le travail, ce titre à huit journées du terme veut dire qu'on va pouvoir faire tourner, préserver les joueurs. Le plus dur sera de rester en mode compétition, en sachant que notre saison n'est pas terminée. On va essayer aussi de ne pas fausser le championnat et de rester pro jusqu'au bout."

Romain Bonte