Thiago Silva - Zlatan Ibrahimovic
Thiago Silva et Zlatan Ibrahimovic | AFP - JONATHAN NACKSTRAND

Le PSG "blinde" ses cadres

Publié le , modifié le

Après les secousses de l'été, le PSG a rectifié le tir et apporté sa réponse aux joueurs qui hésitaient à poursuivre l'aventure dans la capitale française, celle de l'argent. Ainsi Thiago Silva a accepté de prolonger son contrat jusqu'en juin 2018 en négociant au passage une substantielle augmentation de salaire, Zlatan Ibrahimovic serait en passe de l'imiter. Enfin Marco Verratti, qui avait émis brièvement l'hypothèse d'un départ, va lui rester aussi à la case PSG. Un accord entre les deux parties a été trouvé dimanche soir.

C'est la fin des feuilletons pour le PSG. Et comme souvent dans les affaires d'argent, c'est le plus riche qui l'a emporté. Et à ce jeu-là, le PSG est bien placé. Très bien même. Thiago Silva, Zlatan Ibrahimovic, Marco Verratti, trois emblèmes du nouveau PSG - surtout les deux premiers - ont ou vont prolonger leur contrat avec le PSG. Sollicités, courtisés par les plus grands clubs européens, les trois joueurs ont parfois laissés planer le doute sur leur volonté de poursuivre l'aventure, tel Ibra qui voulait "discuter avec le président de détails petits et grands", le jeune Italien, lui, a même clairement signifié son désir de quitter le navire la semaine dernière par la voix de son agent, Donato Di Campli: "On n'est pas content. La situation commence à être pénible. On a même demandé au club à pouvoir partir mais ce bon de sortie n'a pas été accordé". La raison? L'argent tout simplement. Verratti, vu son nouveau statut, en voulait plus. Et trois jours après cette première réunion infructueuse, le milieu de terrain a obtenu gain de cause. De 850000 euros net d'impôts par an, il passe, avec l'accord qui a été trouvé dimanche, à 2 millions d'euros. La concurrence du Real Madrid et des clubs italiens (Naples, Fiorentina) est donc repoussée d'un an. La signature de ce nouveau contrat devrait intervenir mi-août, comme Thiago Silva.

C'est OK pour Silva, bientôt pour Ibra

Au début du mois de juillet, Thiago Silva n'était plus sûr du tout de vouloir rester à Paris. Carlo et Leo étaient partis, le Barca lui faisait une cour assidue. De quoi lui faire tourner la tête. La presse espagnole lui avait même prêté une volonté de s'envoler pour la Catalogne. Quatre semaines plus tard, tout est oublié. Nasser Al-Khelaïfi et le chéquier de Doha sont passés par là. Son agent Paulo Tonietto a négocié une belle augmentation de salaire (2 millions d'euros) pour son joueur qui touchera désormais 12 millions d'euros net par an. L'accord a été trouvé samedi, mais le nouveau contrat ne sera signé qu'aux alentours du 20 août. En renouvelant son bail longue durée (il est lié au PSG jusqu'au 30 juin 2018), le Brésilien s'engage à rester un an supplémentaire, voire plus aime-t-on croire au PSG. 

Zlatan Ibrahimovic a fait son retour au PSG la semaine dernière et il ne devrait pas en partir tout de suite, même si son agent a sondé les grands clubs européens cet été. Le Real, City... mais aucun n'a poussé plus loin les contacts. Mais pour bloquer son attaquant vedette, qui devra partager l'affiche désormais avec Edinson Cavani, le PSG ne devrait pas lésiner puisqu'on parle d'une augmentation de 2 millions d'euros (comme Silva) pour un salaire qui monterait ainsi à 16 millions d'euros annuels et un contrat qui s'allongerait d'un an (2016). "Tout se passe sereinement. Des deux côtés, il y a une envie de s'inscrire dans la durée", assure-t-on dans l'entourage du club rapporte L'Equipe. Une troisième bonne nouvelle donc pour le PSG qui rassure après les atermoiements et les départs de l'été. Le PSG a voulu frapper fort avec ses "étrangers" avant de s'atteler à la prolongation de ses Français (Ménez, Sakho, Matuidi).