PSG - Rennes
Zlatan Ibrahimovic de retour face aux Rennais | AFP - FRANCK FIFE

Le PSG battu au Parc par Rennes (2-1)

Publié le , modifié le

Champion de France avant même d'affronter Rennes, le PSG n'a pas su fêter dignement le 4e titre de son histoire, en s'inclinant (2-1). L'ouverture du score précoce de Lavezzi (3e) n'a pas suffi pour éviter cette première défaite de la saison à domicile en L1 des Parisiens. Le retour d'Ibrahimovic, entré à la 57e minute sous une ovation, n'a pas sauvé la soirée parisienne. Cela faisait un an et demi que le PSG n'avait plus perdu au Parc en championnat. Le dernier à s'y être imposé, c'était... Rennes. Les Bretons assurent ainsi leur maintien en L1.

Zlatan Ibrahimovic a fait vibrer le Parc des Princes. Pas sur un mouvement, mais simplement en allant s'échauffer, un peu après le retour des vestiaires, alors que son équipe était menée (2-1). Pour son retour à la compétition après plus d'un mois d'absence suite à sa blessure à la cuisse, le Suédois était attendu. Très attendu. Lors de son entrée en jeu, moins de dix minutes après, le Parc s'est levé. Et le jeu du PSG s'est transformé. Mais un mois d'absence ne s'efface pas aussi vite. Il a tenté d'orienter le jeu, comme sur cette magnifique passe dans la surface pour Matuidi qui était accroché par Bakayoko, mais l'arbitre laissait jouer (68e). Mais il a aussi tenté sa chance, comme sur cette phénoménale frappe des 35m, repoussée des poings par Costil (86e). 

Quatre jours après avoir poursuivi sa malédiction en Coupe en s'inclinant contre Guingamp en finale de la Coupe de France, les Rennais ont eu une belle réaction. Leur survie en L1 pouvait passer par un résultat lors de ce déplacement périlleux. Et ils l'ont réalisé. Malgré la superbe ouverture du score de Lavezzi (3e), les hommes de Philippe Montanier ont su redresser la tête en égalisant par Foued Kadir  sur une frappe croisée (23e), avant que Ntep, serviteur du premier but, ne double la mise sur un coup franc rentrant que personne ne touchait et que Sirigu jugeait mal (27e). Ces deux buts, cette victoire, sont certainement le moment le plus important de la saison rennaise, puisque cela leur permet de se maintenir en Ligue 1.

Si Rennes est devenue la deuxième équipe de la saison (après Montpellier en Coupe de France) et la première en L1 à s'imposer au Parc des Princes, il le doit à une nette baisse de régime parisienne. Cela date du lendemain du quart de finale aller de la Ligue des Champions, et cela correspond à la blessure d'Ibrahimovic. La star parisienne est d'ailleurs rapidement rentrée aux vestiaires à la fin du match, mine fermée, avant de revenir pour fêter ce titre avec ses coéquipiers. Dans les tribunes, Nasser Al-Khelaïfi n'affichait pas le sourire qui sied généralement au nouveau champion. Il déclarait néanmoins: "Je suis très heureux et très fier. On fait vraiment une excellente saison.  On a fait ce qu'on voulait. Je pense que c'est mieux que l'an dernier, avec les  résultats et la qualité de jeu. Laurent Blanc  reste avec le PSG, c'est sûr". Quant à Lucas, très touché par sa non-sélection  pour le Mondial avec l'équipe du Brésil, il a eu besoin des paroles de Jean-Louis Gasset pour sortir du banc et participer à la fête. C'était vraiment une soirée de sacre très spéciale au Parc des Princes.

Vidéo: Blanc réagit après le titre et les supporteurs le fêtent sur les Champs

 

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze