Javier Pastore PSG
Javier Pastore | LOIC VENANCE / AFP

Le PSG bat Rennes (1-0) et revient provisoirement à un point de l'OL

Publié le , modifié le

Avec une équipe remaniée, Paris a disposé de Rennes (1-0) grâce à un but d’Ezequiel Lavezzi, en ouverture de la 23e journée de Ligue 1. Le champion de France empoche son troisième succès consécutif et revient provisoirement à une longueur du leader lyonnais. Un faux pas de l'OL à Monaco, dimanche soir (21h00), offrirait aux Parisiens l'opportunité de s'emparer de la première place dans neuf jours, à Gerland.

L’heure n’était, pas encore, aux grandes envolées. Plutôt à l’économie, au service minimum. Et pour cause : la semaine qui s’annonce sera cruciale pour le PSG. Vendredi soir, le Paris de Laurent Blanc l’a préparée comme il le fallait. Par un troisième succès consécutif en Ligue 1, aux dépens de Rennes (1-0). Le tout avec une équipe assez nettement remaniée.

La 23e journée de Ligue 1

Le classement

Les échéances des prochains jours justifiaient les mises au repos de Maxwell, Matuidi, Verratti et Lucas. Mardi, à Lille, le club de la capitale briguera un ticket pour la finale de la Coupe de la Ligue. Cinq jours plus tard, il lorgnera le fauteuil de leader du Championnat. Si et seulement si l’actuel propriétaire du trône, l’Olympique Lyonnais, perd des points à Monaco dimanche soir (21h00). En attendant l’épilogue de cette 23e journée, Paris ne compte qu’une longueur de retard sur l’OL. Il est même devant Marseille, qui tentera de récupérer sa deuxième place samedi (16h30), devant Evian-TG.

Un éclair de Zlatan = un but de Lavezzi

Sur le plan purement arithmétique, Paris va mieux, c’est incontestable. La gifle reçue à Bastia (4-2), il y a trois semaines, a eu le mérite de relancer la machine. De là à dire qu’elle est emballante… Face à Rennes, le PSG a marqué sur sa première - et sa seule - inspiration collective : à la conclusion d’une superbe action en une touche, initiée par Zlatan Ibrahimovic, relayée par un une-deux Rabiot-Pastore, et concrétisée par Ezequiel Lavezzi aux six mètres (1-0, 29e).

A part ça ? Pas grand-chose, si ce n’est ce face-à-face entre Edinson Cavani et Benoit Costil, remporté par le gardien breton en début de seconde période (49e). Cavani est sorti sous les sifflets du Parc, après avoir vendangé une nouvelle occasion (69e), Le reste du temps, Paris s’est contenté de gérer. D’accélérer par quelques maigres à-coups. Sans se mettre à l’abri. Il s’est même fait peur dans le dernier quart d’heure. Qu’importe… Cela lui a suffi pour préserver son invincibilité au Parc des Princes : le PSG y a désormais glané 27 points sur 33 possibles. Lors de ses deux dernières visites, Rennes en était reparti les mains pleines. Pas cette fois. Abdoulaye Doucouré (34e) et Pedro Henrique (35e) ont pourtant eu la balle du un partout. Ils ont tour à tour trouvé les gants de Salvatore Sirigu. Sept matches et bientôt deux mois que les Rouge et Noir n’ont plus gagné en L1.

Gil Baudu @gbaudu