Rafael Benitez
Rafael Benitez | AFP - FRANCK FIFE

Le PSG aurait contacté Benitez

Publié le , modifié le

Selon L'Equipe, les dirigeants du PSG auraient contacté Rafael Benitez dans l'optique de lui proposer le poste de Carlo Ancelotti, ce dernier étant sur le départ. Vainqueur de l'Europa League avec Chelsea, l'Espagnol va lui aussi quitter le banc sur lequel il était installé et pourrait répondre favorablement aux avances de Paris.

La succession de Carlo Ancelotti s'accélère. Après l'annonce de sa volonté de départ lors de la cérémonie des trophées UNFP, l'entraîneur italien a obligé les dirigeants parisiens à réagir très vite afin d'éviter une vacance du pouvoir inquiétante pour les joueurs cadres du vestiaire, tous très attachés à "Carletto". Après Le Parisien qui dans son édition de ce mardi croyait savoir que la short-list du Qatar s'était réduite à trois noms (Rafael Benitez, Laurent Blanc et Leonardo), L'Equipe a annoncé sur son site internet que l'état-major parisien aurait proposé à l'Espagnol le poste d'entraîneur du PSG. Sur le départ de Chelsea, qui attend le retour de José Mourinho, où il a réussi son intermède avec une C3 et une qualification pour la prochaine Ligue des Champions, l'ancien entraîneur de Valence et de Liverpool serait selon le quotidien sportif "très intéressé par le projet du PSG".

Un beau CV

Sur ce dossier, le PSG n'est pas le seul à oeuvrer en coulisse puisque Naples aurait également entamé des démarches pour recruter l'actuel entraîneur des Blues. En effet, le président du Napoli, Aurelio de Laurentiis, était à Londres ce lundi pour le rencontrer. Naples, également confronté au départ de son technicien Walter Mazzarri, a donc pris les devants pour séduire un entraîneur qui offre une garantie importante aux yeux des dirigeants parisiens : des titres, notamment sur la scène européene. Double champion d'Espagne avec Valence (2002 et 2004), l'Espagnol a également remporté deux Europa League (2004 avec Valence et 2013 avec Chelsea), la Coupe du monde des clubs (Inter Milan en 2010) et la Ligue des Champions, plus que jamais l'objectif de Doha, en 2005 contre l'AC Milan, entraîné à l'époque par... Carlo Ancelotti. Si cette piste devait s'évanouir, le PSG pourrait alors se tourner vers la France (Blanc), ou en interne (Leonardo) ou en raviver d'autres (Capello, Mancini) qui pour l'instant semblent mises de côté.