Le président de Metz accuse Aulas d'être un "manipulateur"

Le président de Metz accuse Aulas d'être un "manipulateur"

Publié le , modifié le

La décision de la Commission de discipline de la ligue qui a infligé un retrait de deux points au FC.Metz après les incidents et le match interrompu contre Lyon le 3 décembre dernier, n'en finit pas de créer de remous. Ainsi, le président du club messin Bernard Serin a accusé son homologue de Lyon, Jean-Michel Aulas" d'être "un manipulateur qui essaye de récupérer trois points sur tapis vert".

"Je crois qu'Aulas est dans son rôle habituel, c'est un manipulateur qui essaye de récupérer trois points sur tapis vert", a déclaré Bernard Serin sur France Bleu Lorraine, interrogé sur ses contacts avec le club lyonnais. Car en effet, le club lyonnais a menacé, si Metz faisait appel des sanctions de la Ligue, de "faire appel à son tour, car nous aurions pu également dans cette affaire gagner trois points", avait déclaré la direction de l'OL.

La rencontre Metz-Lyon avait été interrompue rencontre interrompue après des jets des jets de pétards sur le gardien de Lyon Anthony Lopes. Le club lorrain a été sanctionné d'un retrait de deux points, et le match sera rejoué à huis clos, à une date qui n'a pas encore été fixée. Si Bernard Serin, n'a pas encore décidé de faire appel, il n'en écart pas l'hypothèse: "Je suis très encouragé par mes collègues présidents à contester au maximum cette décision", auprès de la Ligue, et "éventuellement plus loin", a-t-il ajouté, "Parce que personne ne veut être a la merci d'une jurisprudence comme celle là (..) qui permet a des pseudo supporters d'influencer les résultats".

Christian Grégoire