Kevin Anin
Kevin Anin et le président de l'OGC Nice, Jean-Pierre Rivère, à droite | VALERY HACHE / AFP

Le président de l'OGC Nice s'exprime sur l'accident de Kevin Anin

Publié le , modifié le

Le président de l'OGC Nice, Jean-Pierre Rivère, s'est exprimé mercredi sur l'état de santé de son milieu de terrain Kevin Anin, grièvement blessé après un accident de voiture.

Mardi soir, on apprenait que Kevin Anin avait été placé en coma artificiel suite à un grave accident de la circulation. Cet après-midi, le président du club azuréen, Jean-Pierre Rivière, s'est exprimé pour la première fois à ce sujet.

"Les informations ne sont pas rassurantes"

"Je ne suis pas là pour poser un diagnostic, ce n'est pas mon rôle. On sait juste que l'accident est grave et qu'il pourrait avoir des conséquences sur la vie de Kévin", a déclaré Jean-Pierre Rivère lors d'une conférence de presse. "Les informations dont nous disposons n'émanent pas des médecins. Elles ne sont pas rassurantes. Je crains malheureusement que sa carrière soit entre parenthèses pour longtemps. Mais ce n'est pas notre préoccupation. Sa santé est notre priorité".

Victime de plusieurs fractures aux bras, touché à la colonne vertébrale, Kevin Anin se trouvait à l'arrière d'un véhicule dont le conducteur, qui s'est apparemment endormi, a perdu le contrôle. Le joueur a été placé en coma artificiel et a subi une longue intervention chirurgicale. 

M. Rivère s'est refusé à s'exprimer sur la possible paraplégie du joueur, redoutée par ses proches. Il a évoqué "un club en état de choc", précisant qu'il ne disposait d'aucun élément supplémentaire sur les circonstances de l'accident de la circulation autres que ceux donnés par les médias.

Saison gâchée par des épisodes dépressifs

L'ex-Havrais et Sochalien, en contrat avec Nice jusqu'en 2015, avait vu sa saison gâchée par des épisodes dépressifs sans jamais perdre la confiance du club azuréen : rentré chez sa famille au Havre l'été dernier, Anin avait été convaincu par Claude Puel, lequel l'avait fait revenir à Nice début 2013.

Le milieu de terrain s'était dit "délivré" et "heureux de faire plaisir à son club" après avoir inscrit le but victorieux lors du succès de Nice à Toulouse (4-3) lors de la 31e journée de L1. Une nouvelle fois disparu des radars fin avril, Kevin Anin n'avait pas participé aux cinq derniers matches de la saison et à la conquête de la quatrième place du championnat.