Ben Yadder Toulouse Lille
La détresse des Lillois après le but de Ben Yadder (Toulouse) | PASCAL PAVANI / AFP

Le podium se refuse à Lille, Evian TG voit rouge

Publié le , modifié le

Comme la semaine dernière, le Losc a manqué l'opportunité de monter sur le podium en s'inclinant à Toulouse lors de la 35e journée de Ligue 1 (4-2). Vainqueur de Lorient (1-0), Sochaux sort de la zone rouge aux dépens d'Evian TG défait à Troyes (1-0). Encore vaincu à Montpellier (2-1), Brest est dernier et quasiment relégué. Dos à dos, Reims et Ajaccio ne sont pas encore sauvés (1-1).

Lille est essoufflé. Engagé dans un sprint final haletant, le Losc a encore craqué. Auteurs d'un match nul incroyable la semaine dernière (3-3), après avoir mené 3-0, les hommes de Rudi Garcia en ont pris 4 à Toulouse pour une défaite qui les éloignent de l'Europe (4-2). Incapables de gagner depuis la 30e journée, les Pitchounes ont profité des faiblesses défensives lilloises pour s'offrir un festin. Auteur de 12 buts cette saison, Ben Yedder ouvre le bal après avoir baladé toute la défense nordiste (1-0, 20e). Malgré une semaine commando imposée par leur entraîneur pour les punir de leur contre-performance contre Sochaux, les Lillois n'y arrivent pas. Didot double la mise d'une frappe croisée suite à un une-deux avec Braaten (2-0, 32e).

Au fond du trou Lille réagit. Payet offre deux caviars à Basa (2-1, 38e) puis Kalou (2-2, 49e). La révolte est de courte durée. Braaten punit les errements des visiteurs sur un service de Ben Yedder (3-2, 56e). Ahamada se charge de mettre en échec Rodelin d'un superbe arrêt-réflexe pied droit avant que Ben Basat n'achève le festival sur une passe de Braaten (4-2, 90e). Incapable de s'imposer au Stadium depuis six matches (3 nuls, 3 défaites), le TFC régale à nouveau son public. Quant au Losc, il doit prier pour que Nancy batte Lyon demain. Sinon, ils se retrouveraient à 6 points de l'OL. En cas de victoire à Rennes demain, Nice le destituerait même de sa place qualificative pour l'Europa League. 

Troyes se révolte

En bas de tableau, Troyes a relancé la course au maintien. En prenant le dessus sur Evian TG au stade de l'Aube (1-0), les troupes de Jean-Marc Furlan laisse leur place de lanterne rouge à Brest et reviennent à 4 points de Nancy, 17e, qui recevra Lyon demain. Seulement victorieux 5 fois cette saison, les Troyens ont pris le dessus grâce à Bahebeck tout juste entré en jeu (78e). Avant cela, le match entre les deux demi-finalistes de Coupe de France n'avait pas offert beaucoup de spectacle, à l'exception d'un poteau de Dja Djédjé pour les visisteurs (53e) et d'une tête de Nivet sauvé sur sa ligne par Lacour (58e). Avec cette défaite, Evian TG replonge dans la zone rouge. Comble de malchance, l'équipe de Pascal Dupraz a perdu son gardien Bertrand Laquait sur blessure. 

A l'image de l'Estac, Sochaux s'est relancé. En venant à bout de Lorient (1-0), les Lionceaux quittent même la zone de relégation aux dépens d'Evian. Une semaine après leur match nul inespéré à Lille, les joueurs d'Eric Hély ont poursuivi sur leur bonne lancée. Incapables de s'imposer à domicile depuis le 17 février et une victoire sur le PSG avec 3 nuls et 1défaite, les Sochaliens ont retouvé le goût du succès à Bonal. Face à des Merlus qui avaient déjà la tête à leur demi-finale de Coupe de France, Sochaux a pourtant frisé la correctionnelle. Mais Aliadière trouve le poteau (5e). Un avertissement en forme de réveil pour les locaux. Rousillon et Sio se distinguent avant que ce dernier ne serve Sloan Privat. Au point de pénalty, l'attaquant doubiste fusille Lecomte (30e). Bonal, pelouse maudite pour les Lorientais. Lors de leurs 8 derniers déplacements dans le Doubs, ils n'y ont jamais gagné. 

Brest quasi-condamné

En 2013, Brest n'a récolté que 8 points sur 48 possibles. Depuis le 24 février, le Stade Brestois n'a plus gagné en Ligue 1 et il en est désormais à 8 défaites consécutives. Face à un Montpellier qui n'a vait perdu qu'une seule de ses 13 dernières rencontres à la Mosson, la mission semblait impossible. Coincé dans une série de trois revers de rang, les Héraultais ont repris leur marche en avant. Dès la 10e minute, Estrada trompe Thébaux d'une frappe de l'extérieur de la surface déviée par Kantari. Raspentino a beau ramener les siens au score d'une frappe terrible de 25 mètres (20e), les Bretons ne parviennent pas à forcer la décision. Lesoimier échoue sur Jourdren avant que Kantari ne reprenne son entreprise de destruction. Coupable d'une faute sur Congré, le défenseur franco-marocain offre à Camara son 10e but de la saison (72e). Celui de la victoire pour les champions de France en titre.

En se quittant bons amis, Reims et Ajaccio ont manqué l'occasion d'assurer de manière définitive leur maintien. Vainqueur à trois reprises lors de leurs quatre dernières sorties à Auguste-Delaune, les Rémois ont concédé l'ouverture du score. Profitant d'une erreur de Tacalfred, Oliech sert Cavalli. Agassa repousse mais Mutu a suivi (1-0, 24e). Mais les hommes d'Hubert Fournier égalisent vite par l'intermédiaire de Mandi (1-1, 36e). Dès lors, les locaux poussent mais ni Krychowiak, ni Fortes, ni De Préville ne trompe Ochoa avant qu'Agassa ne les sauvent de la déroute. Avec 39 points, les deux équipes devront encore batailler pour se maintenir. 

Jerome Carrere