Le nouveau protocole médical de la LFP mis en application

Publié le , modifié le

Auteur·e : Emmanuel Rupied
lfp
Didier Quillot, directeur général exécutif de la LFP. | FRANCK FIFE / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

La LFP a annoncé ce vendredi la mise en place de son nouveau protocole médical contre la covid-19, après l'accord de la cellule interministérielle. Largement assoupli, il devrait empêcher les nouveaux reports d'avoir lieu dans les prochaines semaines.

Comme le Beaujolais, le nouveau protocole médical de la LFP était attendu. Il est désormais officiellement mis en application dès la prochaine journée de championnat de Ligue 1 et de Ligue 2. Si la première cuvée avait été largement indigeste avec des reports à gogo pour de nombreux clubs français, le processus a été cette fois repensé.

Un protocole assoupli

Exit les trois cas de covid-19 dans un club qui permettrait à un match d'être reporté. Désormais, "les matchs de Ligue 1 et de Ligue 2 seront maintenus tant que 20 joueurs (dont un gardien) sur un effectif de 30 seront testés négatifs", a annoncé la LFP. Une décision voulue par les dirigeants de clubs et activée "en lien avec les pouvoirs publics". Le nouveau protocole entre en application dès maintenant.

Alors que le PSG connaît une recrudescence de cas notamment du côté de ses stars (Icardi, Marquinhos, Navas, Neymar, Di Maria), le club de la capitale ne pourra pas reporter une nouvelle fois sa rencontre face à Lens en l'état. Cette nouvelle mesure est aussi un appel à la responsabilité individuelle de chacun après un été qui aura vu de nombreux joueurs être testés positifs.

Cette nouvelle donne soulage la L1. "Il est hors de question de ne pas jouer. Si on ne joue pas les matches, on met en péril nos droits TV", explique un président de L1, sous couvert d'anonymat. "Les clubs ne mettront pas en danger les droits TV", poursuit-il, expliquant qu'il faut ménager le nouveau diffuseur, Mediapro, qui paie 1,25 milliard d'euros par saison.