Lisandro Lopez
Lisandro, l'attaquant de l'OL | AFP - FRED TANNEAU

Le mercato de l'OL a laissé des traces selon Lisandro

Publié le , modifié le

L'attaquant de Lyon Lisandro a estimé mercredi "possible que certains aient été touchés par le mercato" pour expliquer le trou d'air connu par l'OL. Mais l'Argentin affirme que cela n'a pas eu d'effet sur lui: "C'est vrai que mon niveau n'est pas le meilleur depuis que je suis à Lyon mais je ne pense pas que ce soit à cause du mercato".

 

Avant de gagner contre Toulouse, Lyon restait sur trois défaites.  Comment avez-vous vécu cette situation?

Lisandro Lopez : "Trop mal car je suis quelqu'un qui n'aime pas du tout perdre. La  défaite me fait toujours mal. J'étais un peu désespéré de retrouver le succès  et après la victoire contre le TFC, j'étais content voire plutôt soulagé".

Comment expliquez vous les défaites qui avaient précédé?

L L : "Cela arrive. Ce n'est pas la première fois qu'une telle période  difficile arrive dans ma carrière. Il y a des efforts et des attitudes qui se  font de moins en moins individuellement. On entre dans une situation dont il  est très difficile de se sortir. Le plus important est d'avoir gagné dimanche  et d'avoir stoppé cette difficile série, même si nous devrons confirmer vendredi à Montpellier".

Avez-vous été touchés par le mercato hivernal?

L L : "Peut-être le groupe a-t-il été déstabilisé. Cela dure un mois. Une fois  fermé, c'est fini. On doit se concentrer 100% ici. Ce ne sont pas les joueurs  qui font la gestion du mercato. Nous devons être conscients qu'une fois le  mercato terminé, il faut faire le maximum pour que l'équipe gagne, mais il est  possible que certains aient été touchés par le mercato et que le niveau ait  baissé par rapport à cela. C'est vrai que mon niveau n'est pas le meilleur  depuis que je suis à Lyon, mais je ne pense pas que ce soit à cause du mercato".

Etes-vous agacé de vivre votre plus mauvaise saison à Lyon en termes de  statistiques?

L L : "Oui... un peu... pas trop. Cette saison, j'ai un rôle un peu plus  défensif, le travail sur le terrain n'est pas le même. La priorité est d'aider  l'équipe. On ne va pas parler de mon positionnement, même si en termes de  statistiques, j'aimerais faire mieux et avoir plus de buts et de passes  décisives. Mais le travail que je fais n'est pas trop mal, je pense".

Vous sentez vous toujours aussi bien à l'OL?

L L : "Oui. Il me reste un an de contrat. Quand la saison sera finie, on  discutera de la situation de chacun. Pour moi-même, on verra pour l'an  prochain".

Quelles seront les clés de la fin de saison de l'OL?

L L : "Evidemment, si nous jouons bien et que l'on a le ballon, que l'on se  procure des occasions, on a plus de chances de l'emporter. Mais le plus  important est de gagner (...), comme contre Toulouse. Nous n'avons pas montré  grand chose dans le jeu (contre le TFC) mais nous avons pris les trois points.  Actuellement, l'essentiel est de terminer le plus haut possible..."