Le maire promet un nouveau stade à Montpellier en 2020 ou 2021

Le maire promet un nouveau stade à Montpellier en 2020 ou 2021

Publié le , modifié le

Montpellier va construire un nouveau stade de football de 25.000 places d'ici 2020 ou 2021, a annoncé ce mercredi le maire et président de la métropole, Philippe Saurel. "J'acte le fait que la métropole travaille sur le dossier d'un nouveau stade de football", a dit M. Saurel à l'AFP.

Le Montpellier Hérault, champion de France 2012, pourrait entrer dans son nouveau stade "en 2020 ou 2021, il faut quatre ou cinq ans pour réaliser un équipement de cette nature, entre l'achat des terrains, les éventuels recours, la mise en place d'éléments structurants...", a énuméré l'élu. M. Saurel table sur un budget de "120 à 130 millions d'euros" et fera "tout pour signer un partenariat public-privé (PPP), avec comme condition que la métropole soit majoritaire". 

La Mosson parfois inondée

"Il y a différentes façons d'envisager les PPP, à moi de trouver la meilleure", a-t-il dit, alors que ces montages financiers, qui occasionnent parfois d'importants surcoûts, sont la cible d'un certain nombre de critiques. Deux sites sont envisagés pour la réalisation du nouveau stade, à Val de Saporta, un domaine viticole à la limite des communes de Montpellier et de Lattes, un autre près du grand centre commercial Odysseum, entre le Zénith et l'Hôtel de ville, "deux sites voisins de l'autoroute", a précisé M. Saurel, un avantage à la fois pour la desserte et "la visibilité architecturale", a-t-il ajouté.
Les études commandées par l'édile seront remises "entre septembre et octobre". 

Le club du président Louis Nicollin espérait de longue date un nouveau stade. "Il aura aussi l'occasion d'y installer un musée pour sa grande collection de maillots de football" et d'objet de sport, a ajouté M. Saurel. Son enceinte historique, La Mosson, agrandie à 35.000 places pour le Mondial-1998, a plusieurs fois été inondée et fermée. Le projet de nouveau stade s'est accéléré car "les conditions se font un peu plus pressantes", a expliqué M. Saurel. Il a évoqué "le degré d'obsolescence" de La Mosson, un stade "extrêmement soumis aux intempéries, les assurances se voient dans l'obligation de nous indiquer qu'il est difficile que la couverture du stade perdure en l'état", a-t-il dit. M. Saurel a également avancé comme condition que soit réalisé à La Mosson, dans le quartier populaire de La Paillade, "des aménagements de sports et de loisirs de grande qualité".

AFP