Benjamin Moukandjo
Benjamin Moukandjo | AFP

Le maintien dans toutes les têtes

Publié le , modifié le

Pas moins de 10 des 12 équipes qui jouent ce samedi cherchent à éviter la descente en Ligue 2 au printemps prochain. Nancy, lanterne rouge, accueille Ajaccio pour le match de la dernière chance. Troyes (19e), qui rend visite au PSG, vise un point tout comme Evian-TG à Rennes. Enfin, trois confrontations directes vaudront leur pesant d'or: Bastai-Lorient, Reims-Brest et surtout Sochaux-Nice.

En début de saison, il y a les ambitieux et les autres. D'un côté le PSG, l'OM, l'OL et quelques outsiders, de l'autre la majorité des clubs de l'élite qui refusent d'avouer leurs objectifs, se contentant de dire qu'il s'agit d'assurer le maintien. Parmi celles-ci, il y a les équipes habituées à se battre dans les tréfonds du classement (Nancy, Sochaux, Ajaccio, Brest) et les formations qui espéraient mieux l'été dernier (Nice, Lorient et surtout le champion en titre Montpellier). 

Dernier train pour Nancy

La Ligue 1 va offrir ce samedi une soirée savoureuse car pas moins de trois duels de mal classés se profilent. A tout "seigneur", tout honneur, le cancre de la classe, Nancy, abat probablement sa dernière carte en recevant l'AC Ajaccio à Marcel-Picot. Les Lorrains, auteurs d'un match nul (3-3) au goût amer à Troyes le week-end passé, savent que les trois points sont indispensables pour recoller un peu à la zone rouge. Mais les Corses, qui restent sur une défaite à domicile face à Sochaux (1-0), doivent réagir pour ne pas s'enfoncer après un bel été.

Autre formation insulaire mal en point(s), Bastia, opposé à Lorient. Les hommes de Frédéric Hantz possèdent une attaque entreprenante mais ils pêchent nettement dans le secteur défensif (19 buts encaissés). Heureusement pour eux, les Bretons sont encore plus faibles derrière avec 25 buts encaissés, la plus mauvaise défense de l'élite. Et même s'ils ont battu Lille (2-0), ils ne sont pas à l'abri d'une rechute. 

Bastia-Lorient: portes ouvertes ?

Troisième rencontre importante pour le maintien, le match entre Reims et Brest, deux équipes aux trajectoires totalement opposées: après un superbe été, le Stade est rentré dans le rang au point d'être sous la menace directe du 18e, Evian. Brest, à l'inverse, profite de ses très bons résultats chez lui pour demeurer hors de la zone dangereuse. Landry Chauvin et ses joueurs savent qu'il faudra néanmoins arracher des points à l'extérieur pour atteindre les 42 ou 43 points nécessaires. 

Deux autre clubs joueront gros (mais un peu moins) ce samedi: Troyes, qui n'aura quasiment aucune pression au Parc des Princes contre un PSG surarmée qui vient d'obtenir son ticket pour le Top 16 de la Ligue des champions. Et Evian-TG, premier relégable, se déplace à Rennes, un prétendant à l'Europe. Une tâche loin d'être aisée pour les Savoyards.