Kalou Rodelin LOSC GDB 03032013
Les Dogues, vainqueurs de Bordeaux (2-1), peuvent revoir leurs ambitions à la hausse. | PHILIPPE HUGUEN/AFP

Le LOSC réalise la passe de quatre contre Bordeaux (2-1)

Publié le , modifié le

Le LOSC a signé une quatrième victoire de suite en Ligue 1 en s'imposant sur sa pelouse contre Bordeaux (2-1). Les Girondins ont buté, une fois n'est pas coutume, sur un Steeve Elana étincelant sur sa ligne. Lille entrevoit l'Europe pour la première fois cette saison.

Lille n'a peut-être pas encore dit adieux à l'Europe. Opposés à des Bordelais généreux dans l'effort mais limités sur le plan offensif -la faute certainement à un secteur décimé bien avant le départ de Yoan Gouffran cet hiver- les Dogues ont renversé le cours du match pour l'emporter (2-1), dimanche en clôture de la 27e journée de Ligue 1. Avec ce résultat, le LOSC -qui restait sur trois succès de rang en championnat- pointe désormais à deux points d'une potentielle place européenne, occupée pour l'heure par Nice, et quatre de Saint-Etienne. Les Girondins, battus pour la quatrième fois de suite, n'en finissent plus de dégringoler au classement.

Pourtant, ce sont bien eux qui avaient le score par Jaroslav Plasil sur penalty (31e, 1-0). Ce sont encore eux qui se procuraient trois occasions pour creuser l'écart (38e, 44e, 45e+1) avant de sombrer littéralement en seconde période. Il n'en fallait pas plus au LOSC -certes plus séduisants à la reprise- pour inverser la tendance grâce à Ronny Rodelin (59e, 1-1) d'abord, et Salomon Kalou (72e, 2-1) ensuite.

Elana confirme sa bonne forme

Tout était pourtant bien parti pour Francis Gillot. Capables de faire le dos rond face à des Dogues jusqu'alors dans l'impossibilité de concrétiser leur possession de balle, les Bordelais obtenaient logiquement un penalty suite à un tacle peu maîtrisé de Béria sur Trémoulinas. Plasil (31e), plein de sang froid, s'en chargeait sans trembler. Et puis c'est tout... A partir de là, Lille reprenait le dessus. Rodelin (59e), dont le premier but en Ligue 1 avait été injustement refusé contre le PSG (1-0) il y a quelques semaines, éclairait le Grand Stade d'une demi-volée magistrale. Kalou, repositionné sur l'aile, faisait preuve d'un calme à tout épreuve sur un service de Pedretti pour tromper Carrasso. A croire que Rudi Garcia avait tout prévu.

Et tel un signe, Steeve Elana -décrié pour ses performances en-dessous de son rendement habituel- répondait en toute fin de rencontre à ses détracteurs. Sous son meilleur jour, le portier du LOSC sauvait en effet les trois points en sortant d'une manchette improbable une terrible frappe de Ben Khalfallah des 20 mètres. Décidément, plus les semaines passent, plus Lille reprend du poil de la bête. Le LOSC peut -sans rougir- regarder devant… Pour Bordeaux, le constat est bien différent.

Résultats Ligue 1

Classement Ligue 1