Les Lyonnais Ferri, Lacazette et N'Jie
Le bonheur des Lyonnais Ferri, Lacazette et N'Jie | AFP - JEFF PACHOUD

Le LOSC perd son invincibilité à Nice, les jeunes brillent à Lyon

Publié le , modifié le

Lyon a réalisé le carton de la soirée en dominant nettement Lorient (4-0), lors de la 7e journée de la Ligue 1. La jeunesse lyonnaise s'est illustrée avec des réalisations de Lacazette (23 ans), un doublé de Fekir (21 ans) et le premier but en L1 de N'Jie (21 ans). En s'inclinant (1-0) à Nice, Lille a perdu son invincibilité. Il ne reste donc plus que le PSG à n'avoir pas connu la défaite en L1. Monaco, grâce à un but de Germain en toute fin de match, arrache la victoire à Montpellier (1-0). Evian-Thonon a remporté sa première victoire en battant le promu lensois (2-1) et se rapproche de Guingamp, vaincu à domicile par le promu messin (1-0). Réduit à 10, Bastia a tenu le nul (0-0) contre Nantes qui a vu un penalty arrêté par Areola.

Samuel Umtiti avait offert le point du nul (1-1) au Parc des Princes dimanche dernier. Ce soir, la jeune classe lyonnaise a encore fait parler la poudre (4-0) pour donner trois points importants à l'équipe, aux dépens de Lorient. A Gerland, pour la quatrième fois de la saison, le plus âgé (23 ans) de cette jeune génération, Alexandre Lacazette, a trouvé les chemins des filets dès la 5e minute. L'international a montré le chemin, et ses benjamins ont bien suivi. Nabel Fekir (21 ans) a doublé la mise juste avant la pause (39e) en plaçant le ballon entre les jambes de Lecomte, puis doublé son compteur personnel en enchaînant contrôle et frappe du gauche (68e). Et Clinton N'Jie, également âgé de 21 ans, a inscrit son premier but en L1 en profitant d'une merveilleuse passe en profondeur de Jordan Ferri (22 ans), pour gagner son duel avec le portier lorientais (50e). Après un début de saison délicat, l'OL donne une petite leçon aux Lorientais, qui enregistrent une troisième défaite consécutive. Lyon remonte dans la première moitié du classement, comme Monaco.

Mais cela s'est révélé beaucoup plus difficile pour l'ASM. A Montpellier, Monégasque et Montpellierains ont soufflé le chaud et le froid. L'équipe locale aurait pu ouvrir le score tant leur pressing en deuxième période a été intense, mais finalement, au bout du temps additionnel (90+3), Valère Germain a repris victorieusement un centre en retrait de Kurzawa, délivrant les siens qui poursuivent leur série de trois victoires consécutives toutes compétitions confondues. Lille aurait aimé un tel dénouement, qui leur aurait permis de conserver leur invincibilité intacte. Mais à l'Allianz Riviera de Nice, les Nordistes sont tombés pour la première fois de la saison, sur une réalisation d'un ancien de la maison, Mathieu Bodmer (41e). L'OGCN s'impose ainsi (1-0) contre le LOSC, réagissant parfaitement à la pression mise par le président des Aiglons avant le match. Du coup, il n'y a plus qu'une équipe à n'avoir pas encore connu la défaite en L1: le PSG. Et les hommes de René Girard ratent l'occasion de rester dans le sillage de l'OM.

La première victoire d'Evian

C'était également une soirée de première à Annecy. Lanterne rouge du championnat, Evian-Thonon a enfin ouvert son compteur de victoires lors de la venue de Lens en Savoie. Les joueurs Pascal Dupraz de prendre rapidement les choses en mains, avec un but rapide de Wass dans un angle fermé (10e), suivi par une réalisation de Mensah (31e). Mais après la réduction du score de Touzghar sur un bel enchaînement (55e), le promu nordiste a fait passer quelques frissons. Mais Evian a tenu le choc, laissant passer l'orage pour s'imposer (2-1). Ces trois points donnent un bon bol d'air aux Savoyards. D'autant que ce succès s'est accompagné de de la 3e défaite de rang de Guingamp (toutes compétitions confondues) lors de la visite d'un autre promu, Metz (1-0). Cette 5e défaite en 7 journées des Bretons a été notamment causée par un beau but de Bussmann (24e). Et malgré l'expulsion de N'Gbakoto en fin de match (89e) pour un deuxième avertissement, les Messins ont décroché leur première victoire à l'extérieur de la saison.

A Bastia, Nantes est passé à côté d'une victoire qui pouvait lui tendre les bras. A la 40e minute, Cahuzac était exclu par l'arbitre pour l'avoir poussé, alors que celui-ci venait d'accorder un penalty aux Canaris pour un tacle par derrière de Peybernes sur Nkoudou. La victime voulait transformer lui-même cette occasion, mais sa tentative, au milieu du but, était repoussée par Areola. Bastiais et Nantais se sont donc séparés sur un score nul et vierge (0-0).

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze