Roux LOSC Nantes
Nolan Roux a inscrit le seul but de la rencontre... alors qu'il était en position de hors-jeu. | JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP

Le LOSC dauphin sur un coup du sort

Publié le , modifié le

Grâce à un but de Nolan Roux, bien qu'il était en position de hors-jeu en moment de la passe, le LOSC a enregistre sa troisième victoire de rang en Ligue 1 sur la pelouse du FC Nantes (0-1). Les Dogues sont provisoirement les dauphins du PSG.

Lille a confirmé sa solidité en s'imposant sur la pelouse de Nantes (1-0), qui le talonnait au classement, et s'est emparé provisoirement de la deuxième place de Ligue 1, vendredi en match avancé de la 11e journée. Le LOSC compte désormais un point de retard sur le Paris SG, en déplacement à Saint-Etienne dimanche, et un d'avance sur Monaco, qui accueille Lyon le même jour... avant de rendre visite aux Dogues le week-end prochain.

Ceux-ci ont construit leur victoire vendredi dans un stade de La Beaujoire comble avec les ingrédients qui font leur force depuis le début de saison: un bloc compact et une défense de fer, la meilleure du Championnat (4 buts encaissés) qui n'a désormais plus pris de but depuis six matches. Enyeama, dont les filets n'ont plus tremblé depuis près de 585 minutes et la dernière défaite lilloise, contre Nice le 15 septembre (2-0), a même gardé sa cage inviolée à neuf reprises cette saison ! Ses coéquipiers sont allés chercher leur quatrième victoire 1 à 0 de la saison (sur sept succès), la deuxième de rang après celle acquise à Montpellier samedi dernier, grâce à un but de Roux qui, très légèrement hors jeu, a pris le meilleur sur Vizcarrondo pour battre de près Rémy Riou (41e).

Fin de série pour Nantes

L'ancien attaquant de Brest, qui a inscrit son troisième but de la saison après ceux marqués contre Sochaux (2-0 le 21 septembre), est même passé tout  près d'un nouveau doublé mais il a trop croisé son tir en angle fermé après avoir contourné Riou (51e) lors d'une seconde période où le LOSC a résisté aux assauts plus pressants des Canaris. S'ils ne se sont signalés que par une tête de Vizcarrondo à côté (7e) et un  centre Veretout sur lequel Bessat était trop court (27e) avant la pause, ceux-ci ont davantage poussé en seconde période. Mais le tir de Djordjevic a été contré par Rozehnal (56e), la tête de Gakpé a été trop molle (59e), et Enyeama a boxé un coup franc de Veretout (75e) avant de jaillir devant Aristeguieta (81e).

Dans un match assez fermé, Lille n'a pas eu non plus énormément d'occasions hormis son but: une frappe de Kalou facilement captée par Riou (25e), qui a ensuite vu un tir enroulé de Roux frôler son poteau gauche (36e), et une tentative de Balmont à côté (49e). Mais l'équipe de René Girard, qui a aligné le même onze qu'à Montpellier, toujours sans Martin ni Basa, blessés, possède un poil plus d'expérience que le  promu nantais. Déjà battus sur leur pelouse par le PSG fin août (1-2), les Canaris, surprenants depuis le début de saison, ont encore une marche à franchir pour aller titiller les meilleurs après cette première défaite depuis un mois (1-3 à Lyon le 22 septembre) venue interrompre une série de quatre victoires.