La Beaujoire
Les tribunes du stade du FC Nantes | AFP - JEAN-SEBASTIEN EVRARD

Le FC Nantes aura son nouveau stade, le YelloPark, en 2022

Publié le , modifié le

Lors d'une conférence de presse exceptionnelle, Waldemar Kita, le président du FC Nantes, a annoncé que le club se lançait à son tour dans la construction d'un nouveau stade. Celui de La Beaujoire sera donc du passé et détruit, pour qu'en 2022, la nouvelle enceinte, appelée aujourd'hui YelloPark, puisse accueillir 40 000 spectateurs. Ce projet sera financé à 100% par des fonds privés.

"Nous souhaitons tout faire pour que ce stade soit le meilleur de France, et un des meilleurs d'Europe." Waldemar Kita a l'habitude de faire de grandes annonces. Ce matin, lors d'une conférence de presse tenue en présence de la maire de Nantes Johanna Rolland, il a donc annoncé le début d'un énorme chantier: remplacer le stade de La Beaujoire à l'horizon 2022. "Les normes UEFA et les conditions de sécurité ne permettront plus d'accueillir les grandes compétitions", a argumenté la maire de la ville pour justifier sa décision de soutenir ce projet "ambitieux, audacieux".

Après Lille, Bordeaux, Lyon, Nice, c'est donc un nouveau club de Ligue 1 qui s'apprête à changer d'écrin. Le nouveau stade, qui s'appelle YelloPark mais dont le "naming" n'est pas encore connu, pourra accueillir 40 000 spectateurs, et sera financé à 100% par des fonds privés. Le coup estimé de l'enceinte ? 200 millions d'euros. Le stade sera situé sur le site de l'actuelle enceinte des Canaris. "Je tenais beaucoup à ce que l'on reste sur le site de La Beaujoire. Les supporters y sont très attachés." Le président du club a préféré cette solution à une réfection de l'actuel stade: "Il y a des normes de sécurité qui ne peuvent pas nous permettre de seulement retaper le stade actuel. Il y avait environ 100 millions d'euros de travaux sur l'actuel, et un neuf pouvait coûter 120 millions", a-t-il justifié. "Si on l'avait retapé, on aurait diminué quantitativement le stade: on serait passé à 32 000 places. On ne peut pas n'avoir aucun stade moderne et dans les normes de l'UEFA dans l'Ouest de la France."

"La Métropole n'interviendra ni en financement, ni en garantie d'emprunt", a ensuite assuré Mme Rolland qui a précisé que le terrain de la Beaujoire serait cédé dans le cadre d'une opération de gré à gré "au prix des Domaines". Les intervenants n'ont pas donné de budget global pour le projet qui s'étendra sur 23 hectares. La Beaujoire sera détruit lorsque le nouveau stade sera terminé. Nantes espère pouvoir accueillir des rencontres du tournoi de football des JO-2024 organisés par Paris dans son nouveau stade.

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze