Le dernier entraînement de Nice tourne au réglement de comptes

Le dernier entraînement de Nice tourne au réglement de comptes

Publié le , modifié le

Vendredi, la dernière séance d'entraînement de Nice avant son déplacement à Lyon, samedi (16h00), a été perturbée par des supporters mécontents, et même abrégée par le jet d'engins pyrotechniques. Une quarantaine de supporters était venue manifester inquiétude et mécontentement. La matinée avait débuté dans le calme, pour un entraînement qui se déroulait à huis-clos. Une délégation de supporters, qui avait déjà rencontré les dirigeants en début de semaine pour évoquer la situation sportive inquiétante de l'équipe, invitée "à se bouger et à se battre", s'est entretenue avec Mathieu Bodmer, Didier Digard et Nampalys Mendy, trois porteurs du brassard de l'OGC Nice, avant la mise en place de l'équipe.

La séance a finalement été écourtée par le jet d'un pétard et de trois fumigènes. Les footballeurs niçois ont regagné leur vestiaire dans une ambiance tendue et des insultes ont fusé, de la part des supporters comme des joueurs.  Des stadiers étaient présents, ainsi que quelques policiers.

Le Gym (16e) reste sur une série de sept matches sans victoire, dont quatre défaites consécutives, et ne compte que cinq  points d'avance sur la zone de relégation.

AFP