lens
Le stade Bollaert-Delelis, arène du RC Lens. | DAVID CATRY / BELGA MAG / BELGA/AFP

Le CNOSF favorable à la montée de Lens en L1

Publié le , modifié le

Le Comité national olympique et sportif français (CNOSF) a donné un avis favorable à l'accession du Racing club de Lens en Ligue 1 pour la prochaine saison. Il ne s'agit que d'un avis consultatif, mais il devrait vraisemblablement être suivi par le Comité exécutif de la Fédération Française de Football.

Promu sportivement en L1 au terme de la saison passée, le RCL avait été maintenu en L2 par la Direction nationale de contrôle de gestion (DNCG) en raison de garanties financières insuffisantes. Il manquait en effet dix millions d'euros au club -pourtant promis par l'actionnaire majoritaire Hafiz Mammadov- pour afficher un budget recevable, et le club avait donc été recalé à deux reprises par la DNCG.

Saisi par le club nordiste, le CNOSF avait reçu cette semaine les dirigeants lensois qui avaient cette fois apporté des garanties. Reconnaissant que les dix millions d'euros n'arriveraient pas sur la table des négociations, le président du club Gervais Martel a été contraint de présenter un budget plus modeste de 36 millions d'euros, alors qu'il était à l'origine de 48 millions. Après de longues discussions, l'instance olympique a décrété que Lens avait finalement sa place parmi l'élite du football français.

Le retour de Kombouaré ?

"Le Comité national olympique et sportif français a rendu, ce vendredi soir, un avis favorable à l'accession du Racing club de Lens en Ligue  1", indique le club artésien. La balle est désormais dans le camp de la FFF qui devrait a priori suivre l'avis du CNOSF. La décision définitive pourrait être rendue dès lundi.

Si le RC Lens se retrouve officiellement en Ligue 1, Antoine Kombouaré pourrait donc refaire surface. L'entraîneur avait en effet indiqué qu'il ne reprendrait l'entraînement qu'à condition que le club soit assuré de jouer en L1.

Romain Bonte