Le club de Metz ferme la tribune d'où sont partis les pétards "jusqu'à nouvel ordre"

Le club de Metz ferme la tribune d'où sont partis les pétards "jusqu'à nouvel ordre"

Publié le , modifié le

A quelques heures du début de l'examen des faits par la commission de discipline de la Ligue de football (LFP), le club de Metz a décidé de montrer sa bonne volonté. La tribune "Est basse", d'où sont partis les pétards qui ont touché samedi dernier le gardien lyonnais Anthony Lopes, a ainsi été fermé "jusqu'à nouvel ordre". Cette décision aurait certainement été prise par l'instance nationale, dans l'attente de l'instruction du dossier.

C'est une anticipation. C'est aussi un gage de bonne volonté. Mais qui douterait de la volonté des dirigeants messins de condamner les actes perpétrés samedi dernier dans le stade Saint-Symphorien ?

La commission de discipline de la Ligue envisageait certainement de demander la fermeture de cette tribune à titre conservatoire. Le club lorrain l'a devancée. Désormais, l'instance nationale va se pencher sur les différents rapports relatant les jets de deux pétards à l'adresse d'Anthony Lopes. Et elle mettre certainement le dossier en instruction, pour aboutir à des conclusions début janvier. 

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze