Cavani, Mbappé et Neymar, trio magique
Cavani, Mbappé et Neymar, trio magique | AFP

Notre 11 type de la Ligue 1 à mi-saison

Publié le , modifié le

Après 19 journées, cette saison de Ligue 1 n’a pas encore livré tous ses secrets, mais déjà, de nombreux joueurs ont excellé. Certains attendus comme les vedettes du PSG Neymar ou Mbappé ont confirmé leur grande valeur, et d’autres, qui ont coûté bien moins cher, se sont montrés (presque) tout aussi important pour leur club, à l’instar d’un Luiz Gustavo à l’OM. Francetvsport vous dévoile ainsi son 11 type à mi-saison et l’assume (presque) entièrement !

L’exercice de constituer une équipe type est toujours sujet à débat. Les arguments des uns et des autres se valent, mais au final, il faut bien faire un choix. Certains d’entre eux sont inéluctables et même devant les observateurs de très mauvaise foi -et ils sont nombreux- il serait difficile d’oublier les performances de Neymar, Mbappé ou Cavani. Mais il n’y a pas que les stars parisiennes à s’être illustrer, à l’instar de Falcao, deuxième meilleur buteur de L1 (15 buts) derrière Cavani (19).

Luiz Gustavo, la recrue de l’été

Si les attaquants font souvent l’unanimité, il est déjà plus difficile de comparer les milieux de terrain. En optant pour un très classique 4-4-2, et partant du principe que Mbappé et Neymar sont forcément présents, il ne rester déjà plus que deux postes dans l’entre-jeu. Les fans du PSG seront donc ravis de retrouver dans ce 11 type Adrien Rabiot, qui prend toujours un peu plus d’ampleur au sein de l’équipe parisienne. Mais les fans de l’OM ne seront pas mécontents de le voir associé à Luiz Gustavo. En prenant en compte le ratio investissement/rendement, l’ancien joueur du Bayern qui n’a coûté que 8 millions d’euros est « la » recrue de l’été.

Montpellier ce Hérault

Derrière, difficile également de passer outre Marquinhos et Alvès, ce qui confirme comme on pouvait s’y attendre qu’avec 6 joueurs sur 11, le PSG est de loin le club le plus représenté. Moins évidente, la présence de deux défenseurs montpelliérains avec Roussillon et Hilton, récompense l’excellent travail du club héraultais à ce niveau. Avec seulement 13 buts encaissés (le meilleur ratio), le MHSC a démoralisé bon nombre d’attaquants. Enfin, Lopes se retrouve N.1, mais il aurait sans doute pu être dépassé par Ruffier, qui a certes encaissé 33 buts, mais qui en a sauvé quatre fois plus par rencontre… Tout ceci est bien subjectif.

Notre 11 type de la Ligue 1 à mi-saison
© DR
francetv sport @francetvsport