Cavani-Lavezzi PSG
Les deux joueurs du PSG, Edinson Cavani et Ezequiel Lavezzi | AFP - FRANCK FIFE

Lavezzi et Cavani, absents de l'entraînement, mais attendus de pieds fermes

Publié le , modifié le

Ezequiel Lavezzi et Edinson Cavani ont manqué l'entraînement du PSG lundi matin, jour où les deux joueurs étaient attendus au Camp Ooredoo. Leur avion est arrivé en fin de matinée en France. Une fois le pied sur le sol français, ils ont pris prendre la direction du camp d'entraînement du PSG où Laurent Blanc et Olivier Letang les attendaient afin qu'ils donnent des explications sur leur absence à la reprise.

Les deux hommes auront fait couler beaucoup d'encre durant la trêve hivernale. Ezequiel Lavezzi et Edinson Cavani, les deux Sud-Américains du PSG, devraient enfin faire leur réapparition du côté du Camp Ooredoo ce lundi. Attendus de pieds fermes par la direction du club, ils n'étaient pas ce matin à l'entraînement qui se tenait à 11h. La raison ? Leur avion ne devait se poser qu'en fin de matinée sur le tarmac parisien.

C'est l'ultime retard dans un feuilleton qui anime le club de la capitale depuis le début du stage au Maroc. Initialement, ils devaient arriver dimanche dernier et suer à grosses gouttes avec leurs coéquipiers sous la chaleur de Marrakech. Un rendez-vous manqué sans plus d'explications, le PSG ayant fait savoir dans la foulée qu'ils rentreraient directement à Paris lundi (le 2/01 ndlr). Au final, c'est donc quelques jours de plus au soleil et en famille en Amérique du Sud que les deux joueurs ont gagné en jouant les prolongations. Un petit cadeau de Noël pas vraiment désiré par le PSG, qui tombe surtout très mal au moment où Laurent Blanc annonçait le tournant de la rigueur au PSG.

Des paroles et des actes?

Dimanche dernier, au début du stage au Maroc, l'entraîneur parisien avait assuré que la première partie de saison décevante de son équipe lui avait servi de leçons. Fini les passe-droits. "Il fallait évoluer. Tout le monde est unanime pour dire que dans cette première partie de saison, on a manqué de rigueur dans le jeu et certainement aussi en dehors du terrain", avait-il dit. "Il y aura certainement des petites choses qui vont changer, des passe-droits qui vont disparaître", avait ensuite promis le technicien parisien.

Le feuilleton Cavani-Lavezzi tombe à pic pour que Blanc transforme ses paroles en actes. Il pourrait y trouver un moyen d'asseoir son autorité, celle qui est tant décriée depuis quelques mois, et conforter sa position d'homme fort puisque les dirigeants lui ont à nouveau assuré les pleins pouvoirs sur le plan sportif durant la trêve. D'éventuelles sanctions sportives ou financières seraient un signal envoyé au reste de l'effectif qui n'a pas vu d'un très bon oeil l'escapade prolongée de leurs deux coéquipiers. Les deux hommes ne devraient de toutes façons pas quitter le club au mercato. Ca aurait été dommage alors qu'ils viennent seulement de rentrer.

Benoit Jourdain @BenJourd1