Angers PSG Laurent Blanc 112015
Laurent Blanc, l'entraîneur du PSG | AFP - Damien Meyer

Laurent Blanc: "Il faut savoir féliciter son adversaire"

Publié le , modifié le

Tenu en échec à Angers, le Paris SG n'a pas fait un grand match, a reconnu l'entraîneur Laurent Blanc, mais il a ajouté qu'il fallait "savoir féliciter son adversaire", soulignant le match courageux et discipliné des Angevins.

Qu'a-t-il manqué au Paris SG pour gagner ce soir ?
Laurent Blanc:  "C'est pas facile de jouer une équipe comme ça. La clé d'un match comme  celui-là - on a quand même l'habitude d'en jouer quelques uns dans la saison -,  ce sont les quinze premières minutes ou les vingt premières minutes. Tant que  tu ne marques pas ce premier but, l'équipe d'Angers ne déroge pas à ses  principes de jeu. Et puis alors, ça ne bouge pas, hein. Ils ont pris 27 points  comme ça, il faut leur rendre hommage, mais si tu mènes au score, peut-être  qu'ils peuvent jouer d'une manière différente. Tant que le score reste à 0-0,  ils restent dans leur organisation et encore, ils peuvent même te mettre un but  en contre. Voilà tout le risque que tu as à jouer des matches comme ça. On en a joué déjà beaucoup, on en a même perdu des matches comme ça, dans un passé pas  si lointain, alors voilà, on va passer vite à autre chose, puisqu'on rejoue à  l'extérieur à Nice (vendredi), où je pense le match sera différent".
   
Vos joueurs ont aussi manqué de précision parfois...
L.B: "C'est vrai qu'on n'a pas fait un grand match non plus. On a été peu  rapide dans la transmission de balle. Je trouve qu'il y a trop de joueurs qui  se sont retrouvés derrière le ballon, alors que cette équipe nous attendait avec deux lignes de quatre bien serrées. Il aurait fallu avoir plus de prises de risques notamment dans le domaine offensif, mais malgré cela, le meilleur joueur d'Angers ce soir, même si l'équipe a été très bonne, c'est le gardien de but. Il a fait deux ou trois arrêts qui nous ont empêché d'ouvrir le score ce  qui aurait permis de voir un autre match. Les équipes comme ça, c'est pas ma  tasse de thé, mais il faut reconnaître que cette équipe est très très bien organisée et qu'elle a joué avec ses principes, ses valeurs, ses qualités. Donc  bravo à eux. Il faut aussi savoir féliciter son adversaire de temps en temps et ne pas chercher ce qui n'a pas été au Paris SG".
   
Le fait de rester invaincu jusqu'à la fin de la saison, c'est vraiment  un objectif du club ou c'est un truc de journaliste ?
L.B: "Ah oui ! Mais bon, des trucs de journalistes, il y en a beaucoup. Je peux vous dire qu'on parle pas de ce genre de choses. On l'est pour l'instant (invaincu en championnat), mais on prépare les matches pour les gagner, que ce soit à domicile ou à l'extérieur, mais on ne parle pas de ce genre de choses".

AFP