Jean-Michel Aulas - Lyon - St-Etienne
Jean-Michel Aulas, lors du derby face à St-Etienne | AFP - ROMAIN LAFABREGUE

L'ASSE charge Jean-Michel Aulas

Publié le , modifié le

L'AS Saint-Étienne (L1) s'est inquiétée mardi de tweets "insultants" du président de l'Olympique lyonnais, Jean-Michel Aulas, et veut "prévenir la Ligue de football professionnel (LFP) et les pouvoirs publics des dangers que représentent ces messages à l'approche du derby", programmé le 18 avril au stade de Gerland à Lyon. Ce match comptera pour la 33e journée. A l'aller, l'ASSE avait gagné 3-0 mettant fin à une invincibilité de l'OL au stade Geoffroy-Guichard qui datait du 6 avril 1994.

"L'AS Saint-Étienne déplore que Jean-Michel Aulas provoque, depuis plusieurs semaines, les supporteurs du club (stéphanois) par des tweets insultants ou déplacés. Alors que l'ASSE s'applique à maintenir les conditions  d'une rivalité saine et sportive, le président de l'Olympique lyonnais crée d'ores et déjà un climat pesant autour du prochain derby", indique l'ASSE dans un communiqué. "Les messages de Jean-Michel Aulas ne peuvent qu'écorner l'image du football et sa valeur éducative fondamentale de respect que tous les clubs professionnels se doivent de véhiculer quotidiennement, notamment au sein de leur centre de formation", poursuit le club stéphanois.

Peu après, le président de l'OL a réagit via son compte twitter, en trois messages. "Je rassure l'ASSE sur mes tweets qui peuvent être parfois mal compris quand ils ne sont pas lus exhaustivement : nous participons à la même compétition, et quand l'OM vient à GG (Geoffroy-Guichard), je supporte aussi l'ASSE. Quant aux déplacements de supporters de Saint-Étienne à Lyon, je fais tout pour qu'ils viennent très nombreux à Gerland, le 19/04 et encore plus nombreux au stade des Lumières plus tard. Svp, pas d'amalgame ni démagogie", a-t-il écrit. 

Il y a deux saisons, les pouvoirs publics avaient interdit les déplacements de supporteurs à l'occasion des deux derbies. Cette saison, pour le match aller, seulement 600 Lyonnais avaient été autorisés à venir dans le Chaudron. Utilisateur assidu du réseau social twitter, M.Aulas titille régulièrement les Verts et leurs supporters avec des messages ironiques ou moqueurs. 

AFP