Ranieri
Claudio Ranieri. | JEAN CHRISTOPHE MAGNENET / AFP

L'AS Monaco se sépare de Ranieri

Publié le , modifié le

Vadim Vasilyev, le vice-président de l'AS Monaco, a officialisé ce mardi le départ de Claudio Ranieri sans préciser le nom de son successeur. Le technicien italien n'aura duré que deux saisons sur le Rocher, le temps de porter le club de la Ligue 2 jusqu'à la deuxième marche de l'élite, synonyme de qualification directe pour la Ligue des champions.

Ranieri n'ira pas au bout de son contrat. Lui qui avait signé pour trois ans, en mai 2012, a pourtant rempli tous les objectifs : une remontée immédiate en Ligue 1, un recrutement tonitruant, puis une belle épopée 2013-2014 couronnée par une deuxième place derrière l'intouchable PSG. Mais l'ambitieux club de la Principauté veut désormais "un entraîneur moderne, qui  peut apporter de nouvelles méthodes, qui a une vision offensive et qui peut apporter un beau spectacle à nos supporters", a assuré mardi en conférence de presse son vice-président, Vadim Vasilyev. 

"Il faut une nouvelle dynamique"

"J’aimerais rendre hommage à Claudio Ranieri qui a fait du très bon travail. C'était une décision difficile. C’est jamais évident quand les résultats sont très bon, a-t-il admis. Ce n'est ni sportif, sauf pour la Coupe de France, dont on est déçu du résultat (élimination en 1/2 finale à Guingamp, ndlr), ni humain, car je respecte Claudio Ranieri en tant qu'homme (...). Mais nous croyons qu’à ce stade du projet, il faut avoir une nouvelle dynamique." Leonardo Jardim, l'entraîneur du Sporting Portugal, est le grand favori pour succéder à l'Italien mais Vasilyev n'a rien confirmé car "il reste des détails à régler."