L'AS Monaco cadre sa rentrée

L'AS Monaco cadre sa rentrée

Publié le , modifié le

La présentation du nouvel entraîneur, Leonardo Jardim, a été l'occasion pour le club de Monaco de bien cadrer les joueurs. "J'ai proposé une nouvelle manière de travailler avec de nouvelles idées sur la méthodologie et des idées au niveau du jeu. Les joueurs ont très bien réagi", a déclaré le nouveau technicien portugais. Vadim Vasilyev, le vice-président de l'ASM, a précisé que Falcao ne serait pas au Brésil pour soutenir la Colombie vendredi en Coupe du monde, et qu'il comptait sur lui et sur James Rodriguez pour la prochaine saison: "Personne n'est intransférable. Mais il n'y a aucune discussion (les concernant, ndlr). On compte sur ces joueurs. Et j'espère qu'il vont faire une très belle saison."

La reprise de l'entraînement, c'est un peu comme la rentrée des classes. Le nouveau professeur annonce la couleur de ce qu'il veut, le directeur rappelle les règles communes, et les élèves écoutent. A Monaco, en plus, c'est un nouveau professeur. Exit Claudio Ranieri, Leonardo Jardim a fait ses premiers pas à l'entraînement depuis lundi. Et il a présenté sa méthode: "Mes premiers contacts avec le groupe ont été très positifs", a-t-il expliqué en portugais. "J'ai proposé une  nouvelle manière de travailler avec de nouvelles idées sur la méthodologie et  des idées au niveau du jeu. Les joueurs ont très bien réagi. Ma ligne de travail est de s'entraîner de la même manière qu'on va jouer. Les entraînements sont tournés vers le jeu et il faut de la  qualité dans tous les domaines, physique et tactique. L'objectif sportif est de  jouer sur tous les tableaux, avec toujours l'ambition de gagner. Il faudra  également assurer le spectacle en proposant un football de qualité pour attirer  les supporteurs. Enfin, nous voulons valoriser les jeunes joueurs formés au  club."

Ca, c'est la méthode. Pour le cadre général, la présentation officielle de Jardim a été aussi l'occasion d'annoncer les prolongations d'Eric Abidal et de Ricardo Carvalho, tout en précisant que Victor Valdès, le portier du FC Barcelone, n'intégrerait pas l'effectif. Et puis, il y a eu le vice-président, Vadim Vasilyev, qui a encadré le tout. Quelques mois après la blessure longue durée mais imprécise de Falcao, puis les rumeurs incessantes d'un transfert (souvent vers le Real Madrid), le dirigeant a livré le règlement intérieur. L'attaquant colombien "n'ira pas au Brésil", pour soutenir la Colombie vendredi en quarts de finale du Mondial contre la Seleçao. "Il est  temps de préparer la nouvelle saison". Quant à son futur ou à celui de son compatriote James Rodriguez, très en vue à la Coupe du monde, "il n'y a  aucune négociation avec aucun club. Personne n'est intransférable. On compte  sur ces joueurs. Et j'espère qu'il vont faire une très belle saison." 

Il a en plus endossé le bon rôle que lui offrent les performances de James: "Tout le monde était surpris de la somme investie sur ce  joueur (45 millions d'euros la saison dernière, ndlr). Maintenant tout le monde parle de James Rodriguez. Cela veut dire que nous  avions raison de le faire venir. Nous croyons beaucoup en ce joueur. Il est  très important pour notre effectif. Il a encore quatre ans de contrat et on va  faire encore beaucoup de belles choses ensemble." Et après une première semaine de prise de contact, tout le monde va partir en Autriche, à Klagenfurth, pour une sorte de "week-end d'intégration", en plus long. 

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze