Landreau Bastia
Mickaël Landreau est revenu sur sa "superbe soirée" contre Evian (2-0). | PASCAL POCHARD CASABIANCA / AFP

Landreau : "C'est une chance énorme"

Publié le , modifié le

Le gardien bastiais Mickaël Landreau, 34 ans, qui a égalé dimanche lors de la victoire face à Evian-Thonon-Gaillard (2-0) le record du nombre de matches disputés en championnat de France, détenu jusqu'alors par Jean-Luc Ettori, a vécu "une superbe soirée" et apprécié sa "chance énorme".

Comment avez-vous vécu cette soirée ?
MICKAËL LANDREAU: "C'est une superbe soirée, car pour moi l'important était la victoire. C'est toujours particulier de vivre un tel moment. J'ai reçu énormément de signes de soutien et cela m'a fortement touché, à l'image de la banderole déployée hier par les supporters nantais. J'ai beaucoup travaillé pour en arriver là et aujourd'hui j'ai le retour de cet investissement. C'est une chance énorme".
   
Aviez-vous une pression particulière ?
M.L: "La difficulté de ce match était d'appréhender tout l'aspect médiatique. Je ne voulais pas perturber l'équipe. C'est pourquoi je préparais cette soirée depuis le mois d'août en étalant tous mes rendez-vous sur la longueur. Mes coéquipiers et mon club devaient passer avant ce record. Il ne fallait pas chambouler notre préparation, et le fait d'être capitaine, ce soir, m'a rajouté un peu de pression. Mais désormais je vais pouvoir profiter et savourer quelques minutes, voire quelques heures, car demain il faudra repartir de zéro pour un match qui s'annonce très important".
   
Votre prochain match, justement, ce sera le derby corse joué à huis-clos et sur terrain neutre. Vous ne regrettez pas de fêter votre record sur un tel match ?
M.L: "Pour moi la préparation sera la même que pour n'importe quel match. En revanche, j'ai été touché d'entendre que je ne jouerais peut-être pas ce match, pour pouvoir battre le record à domicile face à Lyon. Cela ne me correspond pas. Je suis un compétiteur et j'ai toujours eu le respect de mon club. Je jouerai ce match et, comme pour tous les autres, je ferai en sorte d'être le meilleur possible".
   
Ce soir, c'est Jean-Luc Ettori qui vous a lui-même échauffé. Qu'avez-vous ressenti ?
M.L: "C'était un grand moment de partage et d'émotion. Il y a eu beaucoup d'émotion. Jean-Luc n'a pas perdu sa frappe et cela m'a surpris (rires). Il a su faire dans la sobriété et a tout fait pour que je reste très concentré. J'étais parfaitement dans mon match grâce à lui. C'est un très grand professionnel, et je ne suis pas près d'oublier cette soirée".
   

Vidéo: Landreau égale Ettori

Voir la video

AFP