Mickaël Landreau
Mickaël Landreau, le gardien de but du SC Bastia | JEAN-PIERRE CLATOT / AFP

Landreau, 602 matches de Nantes à Bastia

Publié le , modifié le

La carrière de Mickaël Landreau a débuté le 2 octobre 1996 lors d’un Bastia-Nantes où il stoppa le penalty de Moravcik (0-0). Dix-sept ans plus tard, le gardien international va égaler le record de Jean-Luc Ettori, 602 matches disputés dans l’élite. Ce sera dimanche à 17h lors de Bastia-Evian. L’occasion de revenir en 10 photos sur une carrière très riche marquée par beaucoup de hauts et quelques bas.

7 mai 2000 : la 2e Coupe de France avec Nantes

A une semaine de ses 21 ans, Landreau remporte sa deuxième Coupe de France consécutive avec le FC Nantes. Au Stade de France, les Canaris battent Calais, club de CFA tombeur notamment de Strasbourg et Bordeaux, 2-1 grâce à un doublé d’Antoine Sibierski. Le gardien et capitaine nantais invite son homologue Réginald Becque à venir lever le trophée avec lui. En 1999, Nantes avait battu Sedan (Ligue 2) 1-0 en finale (un penalty d’Olivier Monterrubio).

Mickaël Landreau et Reginald Becque brandissent la Coupe de France 2000 remportée par Nantes devant Calais
Mickaël Landreau et Reginald Becque brandissent la Coupe de France 2000 remportée par Nantes devant Calais

12 mai 2001 : le titre de champion avec Nantes

Les Canaris, vainqueurs de Saint-Etienne (1-0) grâce à un but de Marama Vahirua, sont sacrés champions de France pour la huitième fois de leur histoire. Une récompense logique pour l’équipe dirigée par Raynald Denoueix qui comptait dans rangs des joueurs comme Stéphane Ziani, Eric Carrière ou encore Viorel Moldovan. Landreau est un élément clef du triomphe jaune et vert avec de nombreux arrêts déterminants dont quelques uns salvateurs en fin de saison.

Mickaël Landreau et ses copains (Armand, Olembé, Savinaud, Laspalles) fêtent le 8e titre de l'histoire du FC Nantes le 12 mai 2001
Mickaël Landreau et ses copains (Armand, Olembé, Savinaud, Laspalles) fêtent le 8e titre de l'histoire du FC Nantes le 12 mai 2001

21 février 2002 : un match éblouissant contre MU

Après avoir passé la première phase de groupes (contre la Lazio Rome, le PSV Eindhoven et Galatasaray), le FC Nantes défie le Bayern Munich, le Boavista Porto et Manchester United au cours de la seconde phase. Les Canaris ne remportent aucun match mais Landreau réalise une performance époustouflante face aux Red Devils à La Beaujoire. Il arrête tous les tirs adverses jusqu’à ce penalty inscrit par Van Nistelrooy à l’ultime minute (1-1).

Ruud van Nistelrooy (Manchester United) marque sur penalty face à Mickaël Landreau (Nantes)
Ruud van Nistelrooy (Manchester United) marque sur penalty face à Mickaël Landreau (Nantes)

8 décembre 2002 : le jour où il bluffe Ronaldinho

PSG-Nantes est l’affiche des 16e de finale de la Coupe de la Ligue. Les Canaris vont finalement l’emporter 3-2 notamment grâce à leur gardien, spécialiste du penalty. Landreau tente et réussit un coup de bluff face à Ronaldinho : il se décale sur sa droite pour laisser un trou béant au Brésilien, mais fait mine de partir à fond sur sa gauche pour finalement rester sur son premier choix. Le ballon lui arrive dans les mains. Ronnie n’en croit pas ses yeux.

Mickaël Landreau arrête le penalty tiré par Ronaldinho. Nantes élimine le PSG (3-2) en 16e de finale de la Coupe de la Ligue 2002-03
Mickaël Landreau arrête le penalty tiré par Ronaldinho. Nantes élimine le PSG (3-2) en 16e de finale de la Coupe de la Ligue 2002-03

17 avril 2004 : Teddy Richert arrête sa panenka

Finale de la Coupe de la Ligue 2004. Malgré une domination certaine, Nantes ne parvient pas à battre Sochaux (1-1). Monsoreau a répondu à Pujol et les deux équipes vont en prolongation puis aux tirs au but. Landreau stoppe la balle de match adverse avant de bénéficier à son tour de la possibilité de conclure, comme en demi-finale contre Auxerre. Mais sa panenka ne surprend pas Richert, resté au milieu de sa cage. Pour une fois, une série de tirs au but ne lui réussit pas.

Sylvain Monsoreau (Sochaux) trompe Mickaël Landreau (Nantes) de la tête lors de la finale de la Coupe de la Ligue 2004
Sylvain Monsoreau (Sochaux) trompe Mickaël Landreau (Nantes) de la tête lors de la finale de la Coupe de la Ligue 2004

12 septembre 2007 : McFadden "tue" sa carrière internationale

L’Italie, l’Ecosse et la France sont en concurrence pour la qualification à l’Euro 2008. Battue 1-0 à Glasgow à l’aller, l’équipe de France reçoit son adversaire au Parc des Princes pour cause de Coupe du monde de rugby (le Stade de France est réquisitionné). A la 64e minute, le gardien écossais dégage au pied sur son coéquipier McFadden. Ce dernier se retourne d’un coup et arme sa frappe à 25 mètres du but français. Le ballon trouve la lucarne de Landreau, trop avancé et surpris (1-0). Il portera cette erreur comme une croix, ce qui explique en partie son peu de sélections (11).

12 septembre 2007: McFadden surprend Landreau d'un tir puissant. L'Ecosse bat la France (1-0) au Parc des Princes en éliminatoires de l'Euro 2008
12 septembre 2007: McFadden surprend Landreau d'un tir puissant. L'Ecosse bat la France (1-0) au Parc des Princes en éliminatoires de l'Euro 2008

18 mai 2008 : le maintien in extremis avec le PSG

Après dix saisons dans son club formateur, Landreau rejoint la capitale pour trois ans. Le club parisien ne vit pas ses meilleures années et Landreau se montre moins régulier. Lors de sa deuxième saison à Paris, il participe au sauvetage du club qui manque de filer en Ligue 2. Le PSG se déplace à Sochaux avec interdiction de perdre sous peine de descente probable en Ligue 2. Amara Diane inscrit deux buts décisifs et le PSG dispose d’un Sochaux accrocheur (2-1) à Bonal. Décrié au cours de la saison pour quelques grosses erreurs, Landreau est excellent ce jour-là avec quelques arrêts très importants. L’humiliation est évitée pour le club de la capitale dirigée par Paul Le Guen.

18 mai 2008: Mickaël Landreau contribue au maintien du PSG (vainqueur 2-1 à Sochaux) en effectuant quelques parades décisives, comme ici devant Perquis
18 mai 2008: Mickaël Landreau contribue au maintien du PSG (vainqueur 2-1 à Sochaux) en effectuant quelques parades décisives, comme ici devant Perquis

28 mai 2008 : Domenech ne le conserve pas pour l’Euro

Landreau fait partie des sept joueurs exclus de l’équipe de France juste avant l’Euro en Suisse-Autriche (avec Escudé, Mexès, Alou Diarra, Flamini, Ben Arfa et Cissé). Raymond Domenech, qui avait toujours fait confiance à son gardien fétiche des Espoirs jusque là, décide de sélectionner Steve Mandanda. Le portier du PSG vit très mal ce départ en hélicoptère. Sa carrière sous le maillot tricolore semble alors définitivement terminée.

Mickael Landreau, non retenu pour l'Euro 2008 par Raymond Domenech, quitte l'équipe de France à Tignes en hélicoptère
Mickael Landreau, non retenu pour l'Euro 2008 par Raymond Domenech, quitte l'équipe de France à Tignes en hélicoptère

21 mai 2011 : le doublé avec le LOSC

Après trois saisons mitigées à Paris, Landreau rejointle LOSC pour trois ans et demi. Dès sa deuxième saison dans le Nord, Lille remporte le championnat de France pour la troisième fois de son histoire (après 1946 et 1954). Revenu à son meilleur niveau après avoir été écarté quatre mois des terrains en 2009 (grave blessure au genou droit), Landreau est l’un des grands artisans de ce sacre aux côtés de Gervinho, Hazard, Sow, Balmont ou Cabaye. Une semaine avant, le LOSC avait déjà remporté la Coupe de France en battant l’ancien club de Landreau, le PSG (1-0) au Stade de France (but signé Obraniak).

Mickaël Landreau et Yohan Cabaye manifestent leur joie après la victoire (1-0) contre le PSG au Parc des Princes qui donne le titre de champion au LOSC
Mickaël Landreau et Yohan Cabaye manifestent leur joie après la victoire (1-0) contre le PSG au Parc des Princes qui donne le titre de champion au LOSC

9 novembre 2013 : le 600e match de L1 avec Bastia

Parti fâché avec les dirigeants lillois, Landreau se trouve un nouveau challenge sur l'île de beauté. Déjà très important dans le maintien accroché par le SCB au printemps 2013, il dispute son 600e match dans l’élite contre Rennes à Furiani. Les Corses s’imposent 1-0 pour fêter ça comme il se doit (but de Bruno, 8e). Comme souvent dans sa carrière, Landreau est sorti vainqueur d’un match (252 victoires pour 164 nuls et 185 défaites). Le gardien international a laissé entendre qu’il pourrait achever sa carrière à la fin de la saison, avec une Coupe du monde comme troisième gardien à la clef.

Mickaël Landreau reçoit un trophée pour son 600e match en Ligue 1 lors de Bastia-Rennes le 9 novembre 2013
Mickaël Landreau reçoit un trophée pour son 600e match en Ligue 1 lors de Bastia-Rennes le 9 novembre 2013