Leonardo Inter Milan 122010
Leonardo | AFP - GIUSEPPE CACACE

La voie est libre pour Leonardo

Publié le , modifié le

Jusque-là bloqué par l'Inter Milan, Leonardo, plus que pressenti pour devenir le futur directeur sportif du Paris Saint-Germain, a reçu un bon de sortie de la part du club milanais. Plus rien ne semble pouvoir s'opposer à l'arrivée du Brésilien à Paris.

 Cela ne faisait de mystère pour personne que Leonardo poserait, tôt ou tard, ses valises dans la capitale française. Restait à savoir quand, l'Inter Milan ayant déjà trouvé le successeur de Leonardo au poste d'entraîneur avec Gian Piero Gasperini. Entra la volonté affichée du Brésilien de rejoindre le PSG, celle des nouveaux actionnaires qataris (QSI) et la promesse de libérer Leonardo faite par Massimo Moratti, le président de l'Inter Milan, il semblait évident que les différentes parties allaient trouver un terrain d'entente. C'est désormais chose faite avec ce court communiqué tombé sur le site internet de l'Inter Milan qui affirme que le club et son ex-entraîneur sont parvenus à un accord amiable, lui souhaitant même "le meilleur pour sa carrière".

Vers une cohabitation Leonardo-Kombouaré

Avant que Leonardo ne soit officiellement libéré par l'Inter, M. Al-Khelaifi, le président de QSI, se bornait à dire que rien n'était encore "finalisé" pour Leonardo, évoquant des "discussions" à son sujet. Mais son arrivée future est déjà dans tous les esprits. L'entraîneur du Paris SG Antoine Kombouaré, a ainsi assuré vendredi qu'il ne voyait pas d'un mauvais oeil l'arrivée d'un directeur sportif comme Leonardo, même si le technicien réaffirmait dans le même temps qu'il était "le patron de l'équipe" et qu'il avait été "conforté" par l'actionnaire. A la question, "Que pensez-vous de l'idée de travailler avec un directeur sportif?", Kombouaré a répondu jeudi: "C'est un plus. J'en ai besoin pour faire le lien entre le staff, le sportif et les actionnaires. Il sera un élément important. Si demain une personne arrive, on se mettra autour d'une table et on mettra en place un fonctionnement pour le bien du PSG".

"Leonardo, je le connais un peu, ajoutait l'entraîneur kanak jeudi. "On ne s'est pas du tout parlé. Je n'ai pas joué avec mais contre lui. Si c'est lui qui est nommé, on sera dans le travail tous les deux". M. Al-Khelaifi, qui a accédé également jeudi à la présidence du conseil de surveillance, s'est juste dit "heureux d'entrer au capital du Paris SG à hauteur de 70%" et "fier" de s'engager "avec le PSG sur le long terme". "Nous travaillerons au fil des ans à faire du PSG une grande équipe ainsi qu'une marque forte sur la scène internationale, dont tous les supporters pourront être fiers", a-t-il expliqué après son entrée officielle dans le capital. "Je suis impatient de voir les Parisiens venir en famille profiter des matches et supporter leur équipe. Je sais que le PSG enregistre une forte augmentation du nombre d'abonnements, signe que nous avons pris la bonne décision", avait-il conclu jeudi.

Julien Lamotte