Christophe Dugarry

Le coup de gueule de Christophe Dugarry : "Les Girondins de Bordeaux se meurent"

Publié le , modifié le

Scandalisé par le contexte actuel des Girondins de Bordeaux, Christophe Dugarry a décidé de faire parvenir une lettre à nos confrères de "Sud Ouest". L'ancien joueur des Marine et Blanc se livre, sans concession sur la situation actuelle et la tempête que traverse son équipe de coeur.

Il a porté le maillot des Girondins de Bordeaux pendant une décennie (1988-1996 - 2000-2003). Il y a été formé, y a grandi. Et aujourd'hui, la situation ne lui plaît pas. Ce n'est pas la première fois que Christophe Dugarry fait état de ses reproches aux dirigeants bordelais, même du temps de l'actionnaire M6. Cette fois, il a laissé tomber le micro de radio pour prendre la plume concernant la période délicate que traverse son ancien club. Sans détour, il a transmis "un cri du coeur" chez nos confrères de Sud Ouest. Une tribune qui n'a pas été modifiée par la rédaction. 

Après la prise de parole de Nicolas Florian, le maire de la ville, c'est autour du champion du monde 98 d'écrire son ressenti.

à voir aussi Tensions aux Girondins : le maire de Bordeaux s'en mêle Tensions aux Girondins : le maire de Bordeaux s'en mêle

"C'est scandaleux et amoral"

"Le club des Girondins de Bordeaux se meurt et je ne peux m’y résoudre, c’est pourquoi je tiens à m’exprimer sur le sujet" commence l'ancien attaquant avant d'ajouter que "c'est un cri du cœur parfaitement désintéressé." À l'origine du scandale, la diffusion de bandes audio, concernant la "mauvaise" gestion du club, par les Ultramarines, principal groupe de supporters du club. Un management que ne tolère pas Christophe Dugarry : "C'est scandaleux et amoral." 

Une colère qui ne désemplit pas au moment d'apprendre les différentes révélations. "On apprend également qu’ils acceptent que leur entraîneur touche un pourcentage sur la revente de ses propres joueurs ou bien encore qu’un de leurs salariés, responsable de la formation, a un contrat de partenariat entre son académie en Afrique et un autre club de L1 (OGC Nice). Je n’oublie pas les accusations de certains agents de joueurs se plaignant d’être "court-circuités" par le directeur du football au profit d’une parfaite inconnue, anciennement coiffeuse."

à voir aussi Bordeaux Leaks : Le club des Girondins dans la tourmente après des publications de ses supporters Ultras Bordeaux Leaks : Le club des Girondins dans la tourmente après des publications de ses supporters Ultras

"Nous ne voulons pas d'eux"

Aujourd'hui, la situation économique des champions de France 2009 inquiète l'ancien international français. "Il y a un déficit de plusieurs dizaines de millions d’euros, un stade aux trois-quarts vide, une ambiance délétère au sein du club et un président prêt à porter plainte contre ses propres supporters." Il veut tirer la sonnette d'alarme. 

"Le club, mis à mal par ses responsables et dirigeants, est en danger. Où est l’humain dans tout cela ?" s'interroge le champion d'Europe 2000. "Nous ne voyons à la tête de notre club que des personnes sans passion pour le football, sans ardeur pour le club et sans amour pour le scapulaire. Ils ne sont animés que par leurs propres ambitions et intérêts."

Il demande même le départ des dirigeants qui n'ont rien réussi pendant 1 an et demi selon lui. "Nous ne voulons plus d’eux, la situation actuelle et les résultats du club depuis 18 mois parlent pour eux. Ils n’ont réussi qu’un seul exploit, celui de faire l’unanimité contre eux."

à voir aussi Bordeaux Leaks : Le PDG des Girondins, Frédéric Longuépée, va porter plainte contre le groupe de supporters Ultramarines Bordeaux Leaks : Le PDG des Girondins, Frédéric Longuépée, va porter plainte contre le groupe de supporters Ultramarines

"Notre club se meurt"

L'ancien capitaine de Bordeaux suggère de prendre exemple sur Strasbourg, Nîmes, Montpellier, Reims, voire même de l'Union Bordeaux Bègles, qui sont des "exemples à suivre en termes d’humanité et de passion pour le club".

"Je suis convaincu que les Girondins peuvent regagner leurs lettres de noblesse et reconquérir le cœur des Bordelais, de leurs supporters, salariés, partenaires et de la presse locale en leur proposant un autre football, une autre direction dévouée au club et sensible à son identité" souligne-t-il. "J’en appelle aujourd’hui à l’actionnaire des Girondins de Bordeaux et à la mairie de Bordeaux pour que les choses changent car notre club se meurt, soyons-en bien conscients", conclut Christophe Dugarry.

France tv sport francetvsport