Ligue 1

La nouvelle convention pour le maintien de la Ligue 1 à 20 clubs adoptée

Publié le , modifié le

Selon RTL, l'assemblée fédérale de la Fédération Française de Football (FFF), réunie ce vendredi en visioconférence, a validé la convention la liant à la LFP et prévoyant un maintien de la Ligue 1 à 20 clubs pour les quatre prochaines années, soit jusqu'en 2024. La convention a été adoptée à 82,33 % des voix.

La Ligue 1 restera cloisonnée à 20 clubs pour au moins quatre ans supplémentaires. L'assemblée fédérale de la FFF, réunie ce vendredi 26 juin, a adopté à 82,33 % la nouvelle convention pour la Ligue 1 en partenariat avec la LFP. Alors qu'une hypothèse d'une L1 à 22 clubs avait été évoquée, la nouvelle convention prévoit de maintenir la structure du championnat à 20 clubs pour les quatre prochaines années, soit un bail courant jusqu'à 2024. Selon nos informations, la convention nouvellement validée permettra également de passer à 18 équipes si la Ligue le souhaite.

La FFF suit la LFP

Cette décision de la FFF conforte sans surprise celle de la LFP du mardi 23 juin. L'Assemblée Générale avait adopté à une majorité de 74,49 % des voix exprimées "la résolution proposée par le Conseil d’Administration de maintenir le format de la Ligue 1 à 20 clubs pour la saison 2020/2021."

Présents lors de la réunion, les présidents d'Amiens Bernard Joannin et de Toulouse Olivier Sadran ont à nouveau tenté d'infléchir une décision prévisible par la FFF. Le président picard a annoncé, avant même le vote, qu'il saisirait le Conseil d'Etat à la suite, "pas parce que je suis polémiste, mais parce que la cause que je défends est juste", dans des propos rapportés par l'Equipe.

Le président de Toulouse a lui brandi les règles élémentaires du football pour justifier d'une injustice au regard du nombre de journées jouées avant l'interruption définitive de la saison. "Notre jeu est régi par des règles temporelles : 90 minutes, la durée d'un match, et 38 journées, la durée de la compétition. À partir du moment où les règles sont modifiées de manière unilatérale, ça fausse le jeu.", explique-t-il également dans L'Equipe.

En désavouant Amiens et Toulouse, la FFF n'a donc pas dévié de sa route : elle enterre un peu plus les espoirs des deux clubs relégués d'évoluer en Ligue 1 la saison prochaine. Mais ce maintien ouvre de nouveaux recours possibles pour les deux clubs dans un feuilleton qui ne semble toujours pas trouver son épilogue.