Ibrahimovic Bordeaux-PSG
L'arbitre Mr Jaffredo et Zlatan Ibrahimovic lors de Bordeaux-PSG | AFP - NICOLAS TUCAT

La Ligue retire un match de suspension à Ibrahimovic et à Payet

Publié le , modifié le

Après quelques jours de réflexion, les insultes proférées par Zlatan Ibrahimovic ont visiblement perdu de leur poids. La commission d'appel de la Ligue de football professionnel a décidé de réduire la sanction de l'attaquant du PSG à trois matches au lieu de quatre. Le Marseillais Dimitri Payet profite lui aussi de cette clémence avec un seul match de suspension. La LFP a suivi la proposition de conciliation du Comité national olympique et sportif français, qui avait été saisi en début de semaine par le PSG et Marseille.

Satisfait de cette décision, le PSG en a par ailleurs a profité pour inviter "les acteurs  du football français, présidents de club et joueurs, à se concentrer sur leur  fin de saison plutôt que de s'immiscer dans la vie courante du Paris SG. Le Paris SG respecte tous les clubs et ne se permet pas de commenter leur  actualité et souhaite en retour qu'il en soit de même de leur part." Le club de la capitale vise notamment le président de Lyon qui avait condamné le boycott de Canal+. PSG et OM ayant eu gain de cause, ils pourraient assouplir leur position vis-à-vis des chaînes du groupe Canal+ qu'ils avaient décidé de boycotter en représailles à la diffusion des propos des joueurs. Quand au fond, c'est-à-dire les insultes, la question n'est jamais abordée. 

Rappel des faits

Après la défaite parisienne à Bordeaux (3-2), une caméra de Canal+ avait  filmé "Ibra" furieux, torse nu dans les entrailles du stade Chaban-Delmas, en  train d'apostropher en anglais le quatrième arbitre, Johan Hamel:  "Réveillez-vous! Nous ne jouons pas en amateurs! Passe en retrait, avec la  main! Je n'ai jamais vu ça en 15 ans de carrière!". Après avoir lâché un "putain de trou du cul!", il avait poursuivi en  s'avançant vers les vestiaires, devant la caméra: "Je joue depuis 15 ans et je  n'ai jamais vu un tel arbitre, dans ce pays de merde! Ce pays ne mérite même  pas le PSG! Nous sommes trop bons pour vous tous!". Dimitri Payet avait lui été sanctionné pour son coup de colère à l'issue du  match contre Lyon le 15 mars. L'international français de Marseille avait crié  "on s'est fait niquer! Enculé(s)!" aux abords du vestiaire des arbitres,  furieux que l'arbitre central, Benoît Bastien, n'ait pas validé un but.