joie Marvin Martin Sochaux VS Paris FC Coupe de France 01 2011
La joie du Sochalien Marvin Martin | AFP - SEBASTIEN BOZON

La Ligue 1 en questions

Publié le , modifié le

A la veille du coup d'envoi de la saison de Ligue 1, quatrième et dernier volet de notre florilège des interrogations posées par un championnat qui s'annonce ouvert et indécis tant en ce qui concerne le maintien que la lutte pour le titre ou les places européennes. Aujourd'hui, Rennes, Toulouse, Sochaux, St-Etienne et Valenciennes sont passés au crible avant la reprise programmée samedi et dimanche.

Rennes

Les Rennais vont-ils enfin confirmer ?
Depuis plusieurs saisons, le Stade Rennais fait illusion durant de longs mois avant de  s'écrouler dans les dernières semaines. Régulièrement pillés, les Bretons ont encore une fois perdu deux éléments-clés Douchez et Marveaux. Sans compter Jérôme Leroy. Les arrivées de Féret et Pitroïpa seront-elles de nature à combler ces départs pour le moins importants ? L'entraîneur Frédéric Antonetti  espère s'appuyer sur son collectif pour s'en sortir mais l'organisation rennaise risque de souffrir sérieusement en l'absence d'un véritable meneur de jeu.

Saint-Étienne

Après Viviani et Planté, Janot supplantera t-il Ruffier dans la cage ?
Les Stéphanois ont beau affirmer que cette saison devrait conforter leur retour parmi les favoris, forts de leur dixième place finale intervenue après une  première partie de saison qui les avait vus en tête de la L1, il n'est pas du tout certain qu'ils puissent retrouver des couleurs après le départ de leurs joueurs phares que son Payet, Matuidi et Rivière. Les Verts n'ont pas vraiment compensé ces départs, avec seulement Jérémy Clément et Florent Sinama-Piongollle, si l'on excepte la venue de Stéphane Ruffier dans les buts, à un poste où Jérémy Janot semblait durablement installé.Les contacts engagés avec Steed Malbranque pourrait compléter un groupe stéphanois dont l'objectif n'est pas vraiment encore affirmé.

Sochaux

Marvin Martin confirmera t-il les espoirs placés en lui ?
A Sochaux, tous les regards seront braqués sur lui. Marvin Martin, meilleur passeur du championnat la saison passée et talentueux apprenti en équipe de France sera la star de l'équipe. L'exercice 2011-2012 sera celui de la confirmation, pour ce joueur de 23 ans pétri de talent. Avec son envergure de joueur national (avec deux buts inscris en deux matchs avec les Bleus), il sera assurément le "Monsieur plus" de la formation. A lui d'en assumer le poids aux côtés de Jérémie Bréchet et Teddy Richert. Avec un effectif allégé d'Ideye, Faty, Maurice-Belay et de son entraîneur, Francis Gillot, le club doubiste voudra conserver la même dynamique que la saison passée. Après leur cinquième place, entre le PSG et le Stade Rennais, il sera difficile de parler de surprise si les Lionceaux rééditent leur performance.

Toulouse

Va t-on enfin parler du TFC cette saison ?
Pour beaucoup d'observateurs, le TFC a le profil type de l'outsider susceptible de brouiller les cartes en L1. Les Toulousains qui traînaient leur misère offensive depuis le départ de Gignac, ont fait un nouveau pari en engageant Emmanuel Rivière (St Etienne) et le Turc Umut Bulut. Comme ils ont en outre conservé tous leurs meilleurs jeunes, ils peuvent espérer progresser encore et peut-être même se rapprocher des favoris. Huitièmes la saison passée, les hommes du président Sadran gardent toujours en tête leur formidable saison 2008-2009 où ils avaient terminé quatrièmes du championnat.       

Valenciennes 

Le nouveau stade va-t-il booster les ambitions Nordistes ?
Comme à Sochaux, l'école valenciennoise repose d'abord sur son jeu. Un état d'esprit bien à part, insufflé pendant deux ans par Philippe Montanier. Cette année, les Nordistes pourront revoir leurs objectifs à la hausse. D'abord grâce aux arrivées de Lala (PSG) et Traore (Le Havre), ensuite grâce à leur nouveau stade du Hainaut (25000 places contre 16000 pour l'ancien stade de Nungesser). De quoi réellement enfiler le costume de pensionnaire de Ligue 1. Le club pourra également s'appuyer sur un nouvel entraîneur, Daniel Sanchez (fraîchement arrivé de Tours). L'objectif aujourd'hui est de viser la première partie de tableau, après avoir fini 10e et 12e lors des deux dernières saisons.