Francis Gillot portrait 2011
Francis Gillot | AFP - Sebastien Bozon

La Ligue 1 en questions

Publié le , modifié le

A quatre jours du coup d'envoi de la saison de Ligue 1, nous avons dressé un petit florilège des interrogations posées par un championnat qui s'annonce ouvert et indécis tant en ce qui concerne le maintien que la lutte pour le titre ou les places européennes. D'aujourd'hui à vendredi, d'Ajaccio à Valenciennes, petite projection en quatre temps avant la reprise programmée samedi.

Ajaccio

Y aura-t-il plus de 5000 spectateurs de moyenne cette saison au stade François-Coty ?
De retour parmi l’élite après cinq saisons passées en Ligue 2, l’AC Ajaccio revient animé d’ambitions affirmées au niveau supérieur. Mais, pour y parvenir, le club corse aura besoin, outre de performances sportives sur le terrain, du soutien de son public. S’ils sont reconnus comme particulièrement fervents, les supporters du Stade François Coty n’impressionnent pas par leur nombre. Il est vrai que la capacité maximale de l’enceinte insulaire (8219 places) est la plus faible de toute la Ligue 1 et que si le stade affichera assurément complet lors de la réception des grosses écuries, il devra également se remplir pour les affiches moins prestigieuses. Car il faut bien avouer qu’une influence moyenne en dessous de 5.000 spectateurs ferait tâche dans le championnat de France…

Auxerre

Comment l’AJA va-t-elle digérer le départ de Jean Fernandez ?
Parti en juin dernier pour l’AS Nancy après 5 ans de bons et loyaux services, Jean Fernandez a ouvert le bal des départs au sein du club bourguignon. Et ce à tous les étages. Alain Dujon a ainsi laissé son siège de président à Gérard Bourgoin. Du côté des joueurs, l’été a été synonyme d’hémorragie : Benoît Pedretti, Ireneusz Jelen, Rémy Riou, Julien Quercia, Steven Langil ou encore Frédéric Sammaritano ne porteront plus les couleurs auxerroises. Toutefois, pour le nouvel entraîneur Laurent Fournier, c’est l’occasion pour l’AJA de présenter un nouveau visage. Un visage qui sera désormais incarné par Rudy Haddad, meilleur passeur de L2 l’an passé avec Châteauroux. Fournier compte en faire son maître à jouer. Il sera épaulé par d’autres nouvelles recrues : Ben Sahar, Issam Jemaa, Omar Kossoko, Sébastien Haller et Raphaël Calvet. Si pour beaucoup, ces changements pourraient bien déstabiliser un club qui, la saison dernière, jouait la Ligue des Champions mais souffrait en championnat (9e), Laurent Fournier veut au contraire croire en un renouveau. La course au maintien des dernières années ne serait dès lors plus de mise. "C'est sûr qu'il y a des équipes au-dessus d'Auxerre mais j'espère qu'on sera le plus près possible des trois premières places, explique-t-il. Même si ça va être dur, on ne part pas perdant."

Bordeaux

La greffe Gillot va-t-elle prendre aux Girondins ?
Auréolé d’une inattendue cinquième place avec Sochaux et d’une attaque tonitruante (60 buts inscrits) lors de la saison 2010-2011, Francis Gillot se lance dans un nouveau défi en rebondissant à Bordeaux. L’ex-coach des Doubistes parviendra-t-il à imposer sa patte, à savoir un jeu résolument tourné vers l’offensive, aux Girondins, qui restent sur une saison extrêmement terne ? Pédagogue unanimement reconnu auprès des jeunes pousses sochaliens, Gillot devra adapter son discours à des joueurs plus expérimentés et peut-être moins « malléables ». C’est le challenge qui attend le nouvel homme fort des Girondins. Avec lui, les spectateurs de Lescure, sevrés sous l’ère Tigana, attendent des buts et du spectacle, peut-être encore plus que des résultats !

Brest

Le Stade Brestois peut-il jouer autre chose que le maintien ?
Malgré un bon début de saison et un automne 2010 incroyable (le club breton s'est même retrouvé leader au soir des 11e et 13e journées), Brest a dû attendre l'ultime journée pour poinçonner son ticket pour une nouvelle saison dans l'élite. Le club du Finistère devra encore lutter pour réussir à se maintenir dans un championnat où l'écart entre le 18e –et premier relégué- et les équipes qui le précèdent est souvent faible. Le chevronné Hubert Dupont a recruté malin avec Johan Martial, prêté à Bastia la saison dernière, Tripy Makonda (en provenance du PSG) et Lionel Cappone (Lorient). Reste à voir comment les deux Israéliens, John Jairo Culma et surtout Eden Ben Basat (meilleur buteur dans son pays avec 18 buts en 2010-11) réussiront à s'intégrer au sein d'un effectif qui a peu bougé. Bruno Grougi (9 buts et 6 passes) reste le régulateur d'une équipe qui espère bien conserver Nolan Roux jusqu'au printemps prochain.

Caen

Le Stade Malherbe se remettra-t-il du départ de Youssef El-Arabi ?
Sauveur à de nombreuses reprises du Stade Malherbe la saison dernière, où il avait notamment inscrit 17 buts, Youssef El Arabi risque de manquer cruellement aux Normands. Véritable révélation du précédent exercice, le Franco-Marocain, pourtant courtisé par de nombreux clubs prestigieux, a choisi les pétrodollars du club d’Al Hilal. Néanmoins, la relève semble déjà prête. A 16 ans, M’Baye Niang a explosé en fin de saison en inscrivant 3 buts lors des quatre dernières journées et devrait animer, en compagnie de l’ex-Lillois Pierre-Alain Frau, le flanc de l’attaque du Stade Malherbe. Avant de lui aussi quitter la Normandie ?