Wissam Ben Yedder Toulouse
Wissam Ben Yedder (Toulouse) | PASCAL PAVANI / AFP

La Ligue 1 au crible : Toulouse

Publié le , modifié le

La Ligue 1 débute le 8 août. Avant le début de cette nouvelle saison, FranceTv Sport vous propose un Tour de France des 20 clubs de l'élite. Focus sur Toulouse, qui continue de tenter des paris en recrutant beaucoup à l'étranger. Objectif du Téfécé : la première partie de tableau.

L'objectif : De l'importance d'être constant

Toulouse pourrait bien reprendre à son compte la célèbre oeuvre d'Oscar Wilde. Depuis plusieurs saisons, le club de la Ville Rose brille par son irrégularité et ses fins de saison se terminent souvent en roue libre. Cette année, Alain Casanova a clairement défini les objectifs : "L'obligation économique est de se maintenir mais on a également pour but d'améliorer notre jeu, basé sur la possession du ballon. Défensivement, il faudra prendre moins de but". A ce titre, le départ de révélation de la saison dernière au poste de latéral, Serge Aurier (PSG), pourrait contrecarrer ces plans. Mais le staff du Téfécé n'est pas resté inactif sur le marché des transferts pour solidifier l'effectif. Une fois encore, les dirigeants haut-garonnais ont recruté à l'international, et notamment en Europe de l'Est. 

Le joueur à suivre : Wissam Ben Yedder

Bien que courtisé durant le mercato, l'attaquant portera encore les couleurs violettes cette saison. Avec des objectifs comptables revus à la hausse. Lui qui a inscrit 31 buts lors de ses deux dernières années en Ligue 1, vise plus haut. "Il a le potentiel pour marquer 20 buts en championnat", prévient Alain Casanova.

La recrue : William Matheus

Si l'aura des footballeurs brésiliens en a pris un coup depuis la dernière Coupe du monde, l'arrivée d'un joueur en provenance du pays du "football arte" fait toujours sensation. William Matheus, jeune latéral gauche de 24 ans, débarque du prestigieux club de Palmeiras. Grand pour le poste (1,87m), Matheus se signale, d'après le TFC, par sa qualité de débordement et par sa polyvalence (il peut également jouer défenseur central). L'avenir dira si Toulouse a pêché une perle... 

Le chiffre : 1

Comme le nombre de trophée remporté par Toulouse au cours de son histoire. Hormis des titres de champion de D2 (1953, 1982) et de L2 (2003), les Violets espèrent garnir leur palmarès exclusivement constitué jusqu'ici par une Coupe de France décrochée en 1957. "Une fois le  maintien obtenu rapidement, le club va ensuite essayer de gagner une Coupe", a d'ores et déjà annoncé Casanova.

Julien Lamotte