Guingamp
Guingamp compte encore sur Mustapha Yatabaré, à la lutte ici avec le rémois Mickaël Tacalfred, pour faire trembler les filets adverses cette saison. | AFP PHOTO / FRED TANNEAU

La Ligue 1 au crible : l’En Avant Guingamp

Publié le , modifié le

La Ligue 1 débute le 8 août. Avant le début de cette nouvelle saison, FranceTv Sport vous propose un Tour de France des 20 clubs de l'élite. A nouveau vainqueur surprise de la Coupe de France l’an passé, l’En Avant Guingamp espère continuer à rêver cette saison, y compris sur la scène européenne.

 • L’objectif : apprendre à jouer sur tous les tableaux

Pour son retour au sein de l’élite du football français, le club breton a de nouveau fait très fort. S’il a dû lutter jusque dans les toutes dernières journées pour décrocher son maintien en Ligue 1, l’EAG est parvenu à accrocher une nouvelle Coupe de France à son palmarès. Cinq ans après leur premier et seul trophée national, les Guingampais ont une nouvelle fois mis fin aux espoirs rennais en finale (2-0). Fort de ce succès, le club de Bertrand Desplat est parvenu à conserver son entraîneur, Jocelyn Gourvennec, à l’aube de ce nouvel exercice. Ambitieux, le président armoricain n’a qu’un seul objectif : s’appuyer sur cette rampe de lancement pour continuer à progresser. Directement qualifiés pour la phase de groupes de l’Europa League, les Guingampais devront également s’accommoder d’un rythme de deux matchs par semaine, exigeant tant sur le plan physique que mental. Un sacré challenge pour le petit club des Côtes-d’Armor. Rendez-vous dès samedi pour le Trophée des Champions, l’occasion d’un premier duel corsé face au PSG.

• Le joueur à suivre : Mustapha Yatabaré

On pensait son transfert à Al-Arabi acté, mais Mustapha Yatabaré est pour l’heure toujours guingampais. Faute d’avoir trouvé d’accord avec le club qatarien, l’attaquant d’origine franco-malienne est bel et bien avec le groupe à Pékin, à quelques jours du Trophée des Champions. Auteur de 43 buts en deux saisons sous le maillot rouge et noir, il dispose toujours d’un bon de sortie de la part de ses dirigeants et pourrait faire ses valises dans un club plus huppé. Toujours est-il que, dans la situation actuelle, il demeure comme la principale arme offensive de la formation bretonne, de par ses qualités physiques et son précieux jeu de tête.

• La recrue : Sylvain Marveaux

La nouvelle est parvenue il y a quelques jours et elle en a étonné plus d’un. Sylvain Marveaux, en manque de temps de jeu du côté de Newcastle (9 apparitions l’an passé), revient sur ses terres bretonnes sous la forme d’un prêt. A 28 ans, l’ancien Rennais aura à cœur de se relancer, après été mis au placard par Alan Pardew outre-Manche. Sous contrat jusqu’en 2016 avec les Magpies, l’ancien espoir n’a désormais plus de temps à perdre. En espérant que ses adducteurs le laissent enfin tranquille. Sauf nouveau pépin physique, le Martiniquais devrait occuper le flanc gauche de l’attaque armoricaine et Gourvennec compte sans doute sur lui pour faire jaillir l’étincelle qui manque encore au jeu de l’EAG.

• Le chiffre : 34

S’il existe bien un domaine dans lequel les Guingampais peuvent s’améliorer, c’est bien celui de l’efficacité offensive. Avec seulement 34 buts inscrits en 38 matchs lors de l’exercice précédent, l’attaque armoricaine fait partie des moins prolifiques de notre championnat, seul Nice a fait pire (30 réalisations). Pourtant, celle-ci ne manque pas de ressources : Yatabaré, Mandanne, Douniama, Dembélé, … Néanmoins, force est de constater que le jeu offensif prôné par Jocelyn Gouvernnec tarde pour l’instant à porter ses fruits. Peut-être que l’arrivée du danois Ronnie Schwartz (24 ans), deuxième meilleur buteur de son championnat l’an passé (15 buts) et censé palier le possible départ de Yatabaré, permettra à la pointe de l’attaque bretonne de se montrer plus réaliste face à la cage adverse.

Le tweet de l’En Avant Guingamp

Thomas Moulin @Thomas_Moulin