Makelele Boudebouz Bastia
Claude Makelele sera qu'il le veuille ou non la star du Sporting cette saison. | JEAN-PIERRE CLATOT / AFP

La Ligue 1 au crible: le Sporting Club de Bastia

Publié le , modifié le

La Ligue 1 débute le 8 août. Avant le début de cette nouvelle saison, Francetv Sport vous propose un Tour de France des 20 clubs de l'élite. Bastia est aujourd'hui à l'affiche.

L’objectif : Survivre à cette saison charnière

Il y a eu du changement cet été en Corse. Après quatre ans passés à la tête du SCB, Frederic Hantz s'en est allé. Claude Makelele lui a succédé sur le banc de touche. Bien que l'ex-adjoint de Laurent Blanc au PSG n'ait en sa possession aucune expérience à ce poste, il arrive avec des certitudes et une envie de bien-faire. Ses premiers pas en tant qu'entraîneur seront scrutés avec attention. Sur le terrain, il y a du nouveau aussi : fini les Landreau, Sablé et Khazri. Les Bastiais repartent sur de nouvelles bases pour viser plus haut. A eux de prendre le temps.

Le joueur à suivre : Ryad Boudebouz

Une première encourageante pour Boudebouz, voilà comment décrire brièvement la saison 2013-2014 de l'Algérien. Débarqué en Corse à la toute fin de l'été, l'ex-Sochalien a rendu une copie plutôt satisfaisante (4 buts et 5 passes décisives). Pas loin du tout ce qu'il a fait de mieux lors de son passage dans le Doubs. Sous les ordres de Makelele, qui va apporter ses idées Boudebouz devra donner davantage et améliorer ses standards habituels en Ligue 1. Histoire de devenir un joueur incontournable, incontesté et incontestable, du championnat de France.

La recrue : Alphonse Areola

Il était la "priorité" du SC Bastia selon Claude Makelele. A la recherche d'un gardien, suite au départ en retraite de Mickaël Landreau, les Corses ont réussi l'un des jolis coups du mercato en s'attachant sous la forme d'un prêt les services du champion du monde des U20. De fait, les attentes sont immenses autour du meilleur portier de Ligue 2 l'an passé, qui disputera sa première saison dans l'élite en tant que titulaire.

Le chiffre : 10

Une place dans le Top 10, Bastia n'avait plus connu cela depuis la saison 2000-2001 (8e). A l'époque, Frédéric Antonetti occupait encore le banc du Sporting. Ce bilan se veut encore plus surprenant pour une équipe promue, qui a réalisé un parcours -il faut se le dire- tout bonnement catastrophique loin de son stade de Furiani (3 victoires, 5 nuls et 11 défaites). En revanche, à la maison, le SCB a fait mieux que l'OM et l'OL avec 35 points récoltés sur les 57 mis en jeu. A Makelele de montrer qu'il peut faire mieux à l'extérieur pour franchir un cap.

Le tweet du SCB