Droits TV : la LFP annonce que beIN Sports va verser les droits télé à l'étranger

Publié le , modifié le

Auteur·e : Denis Menetrier
bein sports
BeIN Sports | AFP

À l'issue d'une réunion de son bureau qui s'est tenue ce vendredi, la Ligue de football professionnel (LFP) a annoncé être tombé d'accord avec beIN Sports, diffuseur officiel de la Ligue 1, pour que la chaîne verse les droits télé à l'étranger. Au 30 avril, beIN Sports devait verser 35 millions d'euros à la Ligue, un paiement non réalisé jusque-là en raison de l'annulation de la fin de la saison 2019-2020. Après la rupture de contrat de Canal+, ce versement règle définitivement la question des droits télé sur cette fin d'année.

Voilà qui devrait clore définitivement la question des droits télé pour la saison 2019-2020. Après un accord trouvé fin avril entre la Ligue de football professionnel (LFP) et les diffuseurs officiels des championnats de France que sont Canal+ et beIN Sports concernant les droits de retransmission sur cette fin de saison, la LFP a annoncé avoir trouvé un terrain d'entente avec la chaîne qatarie concernant les droits télé à l'étranger. "Le bureau de la LFP a validé un accord avec beIN Sports quant au versement du solde des droits internationaux de la Ligue 1 Conforama pour la saison 2019-2020", a écrit la ligue dans un communiqué publié ce vendredi.

Avec l'annulation de la fin de la saison de Ligue 1, les diffuseurs officiels avaient rompu leur contrat les liant à la Ligue, refusant initialement de verser les montants restant pour la fin de la saison. Après l'accord trouvé sur les droits de retransmission domestiques, restait donc à régler celle sur les droits télé à l'étranger, donc beIN Sports est le diffuseur. La chaîne qatarie devait verser le 30 avril dernier 35 millions d'euros à la LFP pour ces matches de Ligue 1 retransmis à l'international, après un premier versement de 35 millions d'euros déjà réalisé plus tôt dans l'année.

La question des droits TV prend fin pour cette saison

Le 5 mai dernier, le directeur général exécutif de la LFP, Didier Quillot, précisait à L'Équipe que beIN Sports ne s'était pas acquitté de cette somme due. Finalement, à l'issue de la réunion de la LFP vendredi, la ligue et la chaîne ont donc trouvé un terrain d'entente, mais la ligue ne précise pas à hauteur de combien beIN Sports va régler la somme due. Car, comme pour les droits de diffusion domestiques, la chaîne qatarie ne devrait pas verser l'intégralité des 35 millions d'euros initialement prévus. Les dirigeants du football français, membres de la LFP et présidents de clubs, espéraient au moins récupérer la part des matches déjà retransmis, qui s'élève à 16 millions.

à voir aussi Droits TV : Maxime Saada, le patron de Canal+, persiste et signe Droits TV : Maxime Saada, le patron de Canal+, persiste et signe

Dans son communiqué publié vendredi, la LFP précise qu'"après l'accord obtenu avec Canal+ et beIN Sports concernant les droits audiovisuels domestiques, cette décision permet de solder définitivement les droits dus par les diffuseurs à la LFP au titre de la saison 2019-2020." Après plusieurs semaines d'intenses négociations, de débats houleux, et la rupture par Canal+ du contrat qui le liait à la ligue, la question des droits de retransmission semble donc définitivement close pour cette fin de saison. La LFP et les clubs peuvent souffler avant le début de l'exercice 2020-2021, avec l'arrivée du nouveau diffuseur espagnol Mediapro.