François Clerc Saint-Etienne
François Clerc (Saint-Etienne) | THIERRY ZOCCOLAN / AFP

La grande semaine du Vert

Publié le , modifié le

Saint -Etienne , 3e de la Ligue 1 depuis le week-end dernier, débute à Valenciennes, vendredi pour la 32e journée de L1, une période de dix jours essentiels pour sa fin de saison avec en ligne de mire la finale de la Coupe de la Ligue le 20 avril.

Pour l'ASSE, c'est évidemment le point d'orgue de la saison. Le club  forézien affrontera Rennes au Stade de France, échéance attendue depuis janvier  par tout le peuple vert, sevré de trophées depuis 1981 et la dernière de ses  dix couronnes de champion de France. Auparavant, mardi, les Stéphanois, toujours invaincus en 2013 et qui ont  renoué avec la victoire après trois résultats nuls, tenteront de se qualifier  pour les demi-finales de la Coupe de France contre Lorient, pour un match qui  sera joué au stade Geoffroy-Guichard, ce qui épargnera déjà la fatigue d'un  déplacement. "La priorité est toujours le match qui vient mais je suis également obligé  de tenir compte du rendez-vous de Coupe de France" reconnaît l'entraîneur  Christophe Galtier, convaincu "que l'état de fraîcheur (de ses joueurs) sera  important".

Cinq matches en deux semaines

"Pour cela, il faudra une bonne répartition du temps de jeu de chacun dans  cette série de cinq matches en deux semaines pour aligner une équipe  performante et pleine d'énergie à chaque rencontre", ajoute-t-il. Après la finale de la Coupe de la Ligue, les Verts recevront encore  Ajaccio, le 24 avril et se déplaceront à Lyon pour le derby, le 27 ou le 28  avril, rencontres qui auront aussi toute leur importance pour conserver  l'espoir de se qualifier en Ligue des champions. "C'est un plus d'être dans les trois compétitions. Il n'y a pas de  priorité", rappelle Galtier dont l'équipe a ainsi plusieurs leviers pour  retrouver l'Europe l'automne prochain. "Certes, nous avons des matches rapprochés importants mais nous avons une  pression très positive car nous avons quelque chose à jouer et à gagner", dit  encore l'entraîneur pour qui une saison parfaite serait de "décrocher un  trophée et de se classer parmi les quatre premiers de la Ligue 1".

Sans Brandao à VA

A Valenciennes, il s'attend toutefois à un match engagé contre un  adversaire en difficulté, 13e, qui n'a plus gagné depuis sept journées (3 nuls,  4 défaites). Pourtant, à l'aller le 17 novembre, Saint -Etienne  (4e) avait battu VA (6e)  dans un choc qui n'avait pas tenu ses promesses (1-0). Les deux clubs avaient respectivement les 3e et 2e attaques du championnat  mais depuis, les Nordistes, délestés de Foued Kadir transféré à la trêve à  l'OM, n'ont pas confirmé leur bonne première phase conclue au 6e rang, que les  Stéphanois, en panne en décembre, ont terminé 10e. "Il ne faut pas aborder la rencontre par rapport à notre classement mais  plutôt en essayant d'être performant pour battre les Valenciennois. Il ne faut  pas être prisonnier du résultat", assure Galtier qui sera encore privé de  l'attaquant brésilien Brandao qui purge un second match de suspension. Un mal pour un bien, peut-être. Cette sanction pour jeu dur à l'encontre du  Parisien Thiago Silva lors Saint -Etienne -PSG (2-2), va lui donner un peu de  fraîcheur en vue des deux échéances de la semaine prochaine.

AFP