Jean-Michel Aulas
Jean-Michel Aulas fait peut-être un selfie avec le logo du PSG | AFP

La France et Jean-Michel Aulas courent après les points UEFA

Publié le , modifié le

Après l’incontournable Guy Roux du temps où il régnait à Auxerre, c’est au tour de Jean-Michel Aulas de soutenir tous les clubs français engagés dans les joutes européennes, y compris le grand rival stéphanois. La raison est simple et l’enjeu de taille : les résultats obtenus influencent directement l’indice UEFA, et donc le nombre de places en Ligue des Champions…

Aulas soutient les Verts !

Non, le président de l’Olympique Lyonnais ne soutient pas l’AS Monaco et même l’AS Saint-Etienne sans intérêt. Interrogé dans L’Equipe, Jean-Michel Aulas a en bel et bien affirmé qu’il « soutient complètement le parcours de Monaco. » « J’espère aussi que Saint-Etienne va aussi se qualifier en Ligue Europa », a aussi lancé le patron de l’OL, quitte à faire grincer quelques dents parmi les Gones… Comme c’était le cas de l’AJ Auxerre du temps où les hommes de Guy Roux participaient souvent aux lucratives compétitions européennes, Aulas a tout intérêt à ce que l’indice de la France soit le plus élevé possible.

C’est en effet sur cet indice que sont octroyées le nombre de places européennes. Oscillant depuis plusieurs années entre la 5e et la 6e place, la France espère conserver la cinquième place qui lui permet de qualifier directement les deux premiers du championnat en Ligue des Champions et d’envoyer le troisième en barrage, au lieu du troisième tour préliminaire. Le Paris Saint-Germain restant le grandissime favori pour terminer une nouvelle fois en tête, il ne reste plus beaucoup de possibilités à un club comme Lyon, d’autant que l’AS Monaco est pressentie pour prendre la deuxième place…

Monaco a la pression​...

La France a un vrai coup à jouer cette année. Calculé sur les résultats obtenus lors de la saison en cours, ajoutés à ceux des quatre dernières saisons, l’indice de la Ligue 1 peut profiter du fait que le Portugal a perdu le bénéfice des points obtenus lors de la saison 2011-2012 (lorsque le Benfica avait atteint un quart de finale de C1, et le Sporting avait joué les demi-finales de la Ligue Europa). Mais l’écart est si mince qu’une contre-performance de l’AS Monaco face à Villareal (ce soir en barrage retour) pourrait avoir des conséquences majeures pour le championnat. Une qualification des Monégasques assurerait pratiquement la cinquième place.

Pour le moment, la France pointe en cinquième position avec 44,415 points et devance d’un rien la Russie (43,232 points) et le Portugal (42,999 pts). Quant à accéder à la quatrième place occupée par l’Italie (60.915), c’est aujourd’hui mission impossible…

L'indice UEFA au 23 août 2016
L'indice UEFA au 23 août 2016

Romain Bonte