La fête du PSG
La célébration du club parisien au Trocadéro a dégénéré | AFP - FRANCK FIFE

La fête du PSG à l'Hôtel de Ville annulée

Publié le , modifié le

Suite aux incidents qui ont émaillé et gâché la fête de présentation du trophée de champion de France au Trocadéro lundi soir, Manuel Valls, interrogé ce mardi sur Europe 1, a déclaré impossible toute nouvelle "manifestation publique" liée à la célébration du titre de champion du PSG. Ainsi la fête prévue ce mercredi par le maire de Paris, Bertrand Delanöe, sur le parvis de l'Hôtel de Ville avec les joueurs et dirigeants parisiens n'aura pas lieu.

La réaction politique ne s'est pas fait attendre. Entre les propos de l'ancien Premier ministre François Fillon sur twitter qui interpellait le Président de la République François Hollande "de sanctionner sans délai les responsables du fiasco de la soirée d'hier" ou encore ceux d'un autre député de l'opposition Claude Goasguen qui réclamait la démission du ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, l'UMP n'a pas tardé à brocarder les débordements du Trocadéro. Pour éviter d'autres événements de ce type, Manuel Valls a annoncé mardi matin sur Europe 1 que "toute manifestation publique, dans l'espace public, dans les heures qui  viennent autour du Paris Saint Germain n'est évidemment pas possible".

En faisant cette déclaration, le ministre de l'Intérieur a mis fin aux spéculations qui entouraient les festivités prévues devant l'Hôtel de Ville. En effet, lundi, le maire de Paris, Bertrand Delanöe avait annoncé sur RTL, qu'il devait recevoir joueurs et dirigeants parisiens mercredi aux alentours de 19h pour à nouveau présenter ce trophée des champions et célébrer avec leur supporters. L'adjoint au maire de Paris chargé du sport Jean Vuillermoz a confirmé à l'AFP que la présentation du trophée au public était annulée. La tenue du "dîner de gala" organisé par la fondation du PSG avec les joueurs de  football, les joueurs de handball et l'équipe féminine du PSG foot était lui en suspens. "Nous sommes en train de regarder si on le fait ou pas", a-t-il dit.

Rendez-vous face à Brest

Le club lui aussi a réagi aux débordements de lundi soir dans un communiqué, publié sur son site internet. "Cette journée devait être une fête pour Paris, pour le club, pour nos supporters et nos partenaires. Elle a été gâchée par quelques centaines de casseurs qui n'ont rien à voir avec le football et encore moins avec tous ceux qui, lors de chacun des matches, se rassemblent dans l'enthousiasme et en toute sécurité au Parc des Princes".

Il continue en appelant les "supporters fidèles et passionnés" à "fêter dans la joie et l'unité le premier titre remporté par le Paris-Saint-Germain depuis 19 ans". Le PSG ajoute être "plus que jamais déterminé à poursuivre son projet de bâtir un grand club européen digne de la capitale, très loin des agissements de ceux qui veulent détruire son rêve."

Vidéo : Manuel Valls accuse les casseurs

Voir la video

Voir aussi : le diaporama du fiasco du Trocadéro