Lorient Nantes
Lorient dominé par Nantes | LOIC VENANCE / AFP

La descente aux enfers continue pour Lille et Lorient

Publié le , modifié le

Lille et Lorient ont toujours les ailes coupées. Une mauvaise passe qui s'est prolongée samedi lors de la 9e journée de Ligue 1. Le Losc est tombé à Guingamp 1-0 sur un but de Privat et reste scotché à la 18e place. De son côté, Lorient a chuté à domicile face au voisin nantais 2-1 et plafonne au 19e rang. Heureusement pour eux que la lanterne rouge Nancy a subi la loi de Paris 2-1 en fin d'après-midi. Angers s'est lui imposé 2-1 à Bastia et Montpellier a glâné une précieuse victoire contre Caen.

La ligne de flottaison monte petit à petit et les derniers de la classe la voient s’éloigner. Les canots de sauvetage n’ont pas encore été mis à l’eau mais à force de boire la tasse, Lorient et Lille vont vite lancer des SOS à la mer. La Bretagne commence à ressembler à un cimetière de bateaux. Gros cargo au départ de la saison, Lille s’est encore échoué. Pour la 6e fois en neuf journées de L1, le Losc s’est incliné. Les hommes d’Antonetti n’ont pas démérité mais la réussite était guingampaise ce soir. Sloane Privat a inscrit son 2e but de la saison et donné la victoire à l’En Avant qui remonte à la 5e place du classement. Lille est lui 18e derrière Dijon et Marseille qui joueront dimanche.

Lille et Lorient en eaux troubles

A Lorient, les Merlus ne sont plus très frais. Une odeur de relégation essaie de s’implanter au Moustoir. La cause n’est pas désespérée mais comme à Lille, les journées de L1 se ressemblent dans la douleur. Cette fois, le bourreau n’est pas venu de loin. Pas forcément en grande forme, Nantes a profité des circonstances pour empocher un succès précieux qui le replace au milieu du tableau. Les Canaris ont trouvé l’ouverture par Bammou, buteur dans un angle fermé (42e). Ils se sont mis à l’abri grâce à Gillet, à l’interception puis à la conclusion (74e). Si Lorient doit s’en sortir, ce sera avec ses jeunes comme Hamel qui avait redonné quelques minutes d’espoir aux Lorientais d’une belle tête plongeante (80e).

Ninga frappe deux fois​

Montpellier avait besoin d’air après une série de 7 matches sans victoire. Le public de la Mosson a eu le spectacle, les buts et les trois points. Le MHSC a pourtant alterné chaud et froid dans cette partie. Un jeu du chat et de la souris avec Caen. « On fire », Casimir Ninga a frappé dès la 2e minute. Une joie de courte durée puisque Yahia a répliqué très vite (8e). La persévérance de Montpellier et de Mounié a été récompensée. La 4e tête de l’attaquant héraultais a été la bonne entre deux défenseurs normands (66e). Dans la foulée il ratait le KO sur un ballon piqué et voyait Santini égaliser pour Malherbe (70e). Coupable d’un coup de coude, Mounié sortait sur un 2e carton jaune. A dix contre onze, le MHSC ne reculait pas. Et quand ça va mal. Il y a toujours Ninga. Le goléador résistait à la charge du dernier défenseur caennais et crucifiait Vercoutre (77e).

Angers de plus en plus haut

Parti prudemment dans ce championnat, Angers mène bien sa barque. A Bastia, le SCO s’est offert un succès plein de maîtrise. Les Corses ont trop regardé les Angevins comme sur le premier but de Diedhiou qui marquait d’une belle frappe (26e). C’est contre le cours du jeu que les Bastiais ont égalisé par Bifouma (45e) mais Angers a remis le pied sur ce match en deuxième mi-temps. C’est encore grâce à la patte de Diedhiou pour le doublé (56e). Angers apparaît à la 8e place de la L1, aux portes du top 5.

Réactions:

Frédéric Antonetti (entraîneur de Lille): "On a débuté timidement et, paradoxalement, le but nous a réveillés. Mais nous avons manqué d'efficacité. On n'a pas su valider notre temps fort en fin de première période. Ca fait partie des difficultés qu'on doit résoudre. En seconde mi-temps nous avons manqué de lucidité et de clairvoyance. En tout cas j'ai vu des joueurs concernés. J'ai vu des joueurs capables de faire des choses. Les écarts ne sont pas faits mais c'est vrai qu'on n'avance pas".

Frédéric Hantz (entraîneur de Montpellier): "Quand tu diriges une équipe qui n'a pas gagné depuis sept matches, quand tu envisages que c'est peut-être le tournant de la saison, avec les soucis que l'on a, et que tu arrives à gagner, c'est une grande satisfaction. On verra si c'est un tournant. Il s'est passé des choses dans la semaine, dans la préparation du match et dans le match. On arrive à gagner 3-2 en étant un de moins sans prendre de but en fin de match. Ce match nous donne une indication forte. Il était important que l'on soit récompensé. Si cela n'avait été le cas, il y aurait eu une grosse déception".

Xavier Richard @littletwitman