Anthony Agostini, ancien directeur des services généraux du SC Bastia
Anthony Agostini et son avocat lors du procès en 1re instance | AFP - PASCAL POCHARD-CASABIANCA

La cour d'appel de Bastia confirme les peines après les incidents du match Bastia - Lyon

Publié le

La cour d'appel de Bastia a condamné à une amende l'ancien directeur des services généraux du Sporting Club Bastiais (SCB) et à de la prison avec sursis un stadier dans le procès des incidents du match Bastia-OL, confirmant les condamnations de première instance. Anthony Agostini, qui était à la tête des services généraux du SCB et avait eu une vive altercation à la mi-temps avec le gardien de l'OL Anthony Lopes, reste condamné à une amende de 750 euros. Antoine Boccheciampe, un stadier, a été condamné à deux mois de prison avec sursis et à deux ans d'interdiction de stade.

Les deux hommes devront également verser solidairement la somme de 1.500 euros à la Ligue de football professionnel, selon la décision de la cour d'appel. Le tribunal correctionnel de Bastia avait prononcé des peines allant jusqu'à quatre mois de prison ferme à l'encontre de 16 hommes pour les incidents du match Bastia-OL du 16 avril.

La rencontre avait démarré en retard après l'envahissement du terrain par des supporters bastiais qui avaient pris à partie des joueurs et des membres du staff lyonnais pendant leur échauffement, avant d'être définitivement interrompue après de nouveaux incidents à la mi-temps.

francetv sport @francetvsport