La carrière d'entraîneur de Raymond Domenech en cinq étapes

Publié le , modifié le

Auteur·e : Hortense Leblanc
Raymond Domenech
Raymond Domenech va retrouver un banc en Ligue 1 | FRANCK FIFE / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Dix ans après son dernier match sur un banc, avec l'Equipe de France, et vingt-sept ans après sa dernière expérience en Ligue 1, Raymond Domenech va retrouver le championnat de France. Et c'est le FC Nantes de Waldemar Kita qui tente le pari. L'ancien sélectionneur aura pour mission de maintenir le club. Retour sur les cinq étapes de sa carrière d'entraîneur.

  •  Des débuts à Mulhouse, en tant qu’entraîneur-joueur

Après une carrière qui l’a notamment vu passer par l’Olympique Lyonnais et le RC Strasbourg, Raymond Domenech débarque à Mulhouse, en 1984, où il devient entraîneur-joueur. Le club, en D2, est un prétendant à la montée en D1. Sur les trois saisons dirigées par le natif de Lyon, le club alsacien dispute les barrages, mais ne parvient pas à accéder à l’élite. A la fin de la saison 1987-1988, Domenech est remplacé par Didier Notheaux, en provenance du Havre, et le FCM parvient enfin à remonter en D1.

  • De 1988 à 1993, de beaux succès à la tête de l’Olympique Lyonnais

Sollicité par Jean-Michel Aulas, arrivé un an plus tôt, Raymond Domenech s’engage avec l’Olympique Lyonnais, un club avec lequel il avait disputé près de 300 matches en tant que joueur. A l’époque, Lyon est en deuxième division, mais avec Domenech, le club remporte le championnat de D2 dès 1988-1989, et accède à la D1.

L’OL retrouvera même la coupe d’Europe en se classant cinquième à l’issue de la saison 1990-1991. L’ancien défenseur quittera tout de même Lyon en 1993, en conflit avec Bernard Lacombe, le bras droit de Jean-Michel Aulas.

  • De 1993 à 2004, il voit passer des générations dorées chez les Espoirs

Après son départ de Lyon, Raymond Domenech est nommé sélectionneur de l’équipe de France Espoirs, où il succède à Marc Bourrier. Il y dirige des futurs champions du monde, qu’il croisera à nouveau chez les A quelques années plus tard, comme Zinédine Zidane ou Lilian Thuram. Malgré ces générations dorées, les Espoirs de Domenech ne parviennent pas à remporter de grandes compétitions. Leurs parcours à l’Euro s’arrêtent en demi-finale en 1994 et 1996. En 2002, avec Sidney Govou, Djibril Cissé, ou encore Philippe Mexès, ils sont défaits en finale contre la République Tchèque.

  • Une finale, mais des fiascos à la tête de l’Equipe de France A

Après les échecs au Mondial 2002 et à l’Euro 2004, Domenech devient sélectionneur de l’Equipe de France. Il en ouvre les portes à de nouveaux jeunes joueurs, comme Florent Malouda, Eric Abidal, ou Patrice Evra. En 2005, il convainc Zidane, Thuram et Claude Makelele de revenir jouer pour les Bleus, alors qu’ils avaient annoncé la fin de leur carrière internationale un an plus tôt. Avec ces joueurs expérimentés, et d’autres dont la carrière ne fait que commencer, comme Franck Ribéry, la France se hisse en finale du Mondial 2006. Réduite à 10 après l’expulsion de Zidane pour son coup de tête, elle est défaite aux tirs aux buts contre l’Italie. En 2008, les Bleus sont éliminés de l’Euro dès la phase de poule, dans un groupe relevé avec l’Italie, les Pays-Bas, et la Roumanie. Le poste de Raymond Domenech est alors menacé, mais il est tout de même maintenu dans ses fonctions.L’Equipe de France arrache sa qualification pour la Coupe du monde 2010 en barrage, contre l’Irlande, un match marqué par la fameuse main de Thierry Henry. Mais le parcours des Bleus au Mondial est catastrophique. Sur le terrain, ils ne font pas mieux qu’un match nul contre l’Uruguay, et des défaites contre le Mexique et l’Afrique du Sud. En coulisses, l’ambiance est délétère entre Domenech et ses joueurs.

Nicolas Anelka est renvoyé après avoir insulté le sélectionneur, et ses coéquipiers, en soutien, décident de faire grève. Le fiasco de Knysna est un échec de trop pour Raymond Domenech, qui quitte son poste à la fin de son contrat. Laurent Blanc lui succède.

  • De retour en Ligue 1, à Nantes

Dix ans après sa dernière expérience au haut niveau, Domenech va donc reprendre du service au FC Nantes. Mais dire qu’il n’a jamais entraîné depuis le Mondial en Afrique du Sud serait une erreur. Fin 2010, il avait repris du service, bénévolement, en rejoignant le staff des poussins de l’AC Boulogne-Billancourt. En 2016, il s’est aussi installé sur un banc de touche en tant que sélectionneur de l’équipe de Bretagne, une sélection non officielle. Vingt-sept ans après sa dernière expérience dans le championnat de France, Raymond Domenech va retrouver la Ligue 1, une division dans laquelle il aura la mission de maintenir le FC Nantes.

Hortense Leblanc hortense_lblnc