lille nice beria digard 20012013
Franck Beria (à gauche) face à Didier Digard | AFP

La bonne affaire niçoise

Publié le , modifié le

Nice est allé prendre trois précieux points sur le terrain chauffé de Lille (2-0), lors de la 21e journée de L1. Les buts de Civelli et de Maupay inscrits dans le dernier quart d’heure, permettent aux Aiglons de se replacer en 4e position, à l’affût du podium. Lille ne parvient pas à s’extraire du ventre mou du classement.

Grâce au toit couvert et à la pelouse chauffée du Grand Stade, cette rencontre pouvait se dérouler comme si de rien n’était, mais les tribunes n’étaient pas pleines pour autant. Dans des conditions presque idéales, les Nordistes prenaient le match en main dès les premières minutes.

En 43 confrontations, les Lillois s’étaient imposés à 25 reprises, ne subissant que sept défaites face aux Aiglons, et concédant 11 nuls. Au classement, l’OGC Nice était pourtant le mieux placé et pouvait se repositionner à la quatrième place en cas de succès. Chedjou assurait le spectacle en réalisant un râteau enchaîné d’un petit-pont sur Cvitanich, le Niçois très fair-play, saluant par la suite le geste de son adversaire (25e). Dans un autre registre, mais tout aussi spectaculaire, un choc de la tête entre Pejcinovic et Roux laissait ce dernier KO. Depuis ce contact très viril, la rencontre avait clairement baissé d’intensité. A la 67e, une frappe de Payet plein axe réveillait un peu les spectateurs, mais le score restait désespérément vierge.

A la 73e minute, Pedretti était remplacé sous les sifflets par Balmont et sans doute frustré par son match, ne se donnait pas la peine de saluer son entraîneur. Trois minutes plus tard, le manque d’efficacité des Lillois était sanctionné par un but de Civelli qui reprenait un centre tendu de Bauthéac (0-1, 77e). Refroidis par ce but, les Dogues allaient en encaisser un deuxième, cette fois signé Maupay, à la suite d’une belle phase de jeu des Niçois (0-2, 85e). Les Aiglons tenaient leur neuvième et précieuse victoire cette saison.

Romain Bonte