Ibrahimovic, Lucas
Les deux joueurs du PSG, Zlatan Ibrahimovic et Lucas | AFP - KENZO TRIBOUILLARD

La 18e journée de L1 : les points clés

Publié le , modifié le

Après sa défaite dans un match sans enjeu en C1, le PSG retrouve la Ligue 1 en se déplaçant à Rennes. Les hommes de Laurent Blanc auront l'occasion de mettre la pression sur leur poursuivant; notamment Monaco qui ira à Guingamp. Chez les mal-classés, Christian Bracconi, l'entraîneur d'Ajaccio, entend s'inspirer de son adversaire du week-end, le FC Lorient qui reste sur une bonne dynamique avant d'aller sur l'île de Beauté. Voici les points clés de la 18e journée.

L’affiche : Rennes-PSG

Quatre jours après avoir subi sa deuxième défaite en une semaine, le PSG est de nouveau sur le pont. Si le match à Benfica comptait pour du beurre, il prouve que les remplaçants parisiens n’apportent pas les mêmes garanties que les titulaires. Laurent Blanc alignera à Rennes ceux qu’il a mis au repos pour la Ligue des Champions. La Bretagne n'est pas une terre forcément hospitalière pour Paris puisqu’en 27 déplacements, le club francilien ne s’y est imposé que 7 fois. La dernière en avril 2013 (2-0). Mais avant ce succès, le PSG restait sur 10 matches sans gagner. Autre raison pour les Parisiens d’être sur leur garde, ils restent sur deux défaites loin du Parc des Princes (Evian et Benfica), un troisième de suite ne laisserait plus trop de places à la thèse de l’accident. De leur côté, les hommes de Philippe Montanier ont vu que le leader de Ligue 1 n’étaitt pas infaillible, eux qui n’ont plus perdu à domicile depuis la 8e journée contre Nantes (3-1).

Les joueurs

Cédric Kanté et Sébastien Roudet, les retrouvailles

La rencontre entre Nice et Sochaux sera importante en bas de classement. Malheur aux vaincus dans pour deux clubs très mal en points qui restent sur des séries inquiétantes (7 défaites de rang pour l’OGC Nice, 9 matches consécutifs sans succès en Ligue 1 pour Sochaux). Mais elle aura une saveur particulière pour deux anciens Niçois, aujourd’hui dans le Doubs : Cédric Kanté (de 2006 à 2009 et Sébastien Roudet (2004 à 2006). Ils ont connu le Stade du Ray, ils vont découvrir l’Allianz Riviera. Un nouveau cadre qui n’effacera pas "l’excellent souvenir" dixit le défenseur, laissé par le GYM. Malheureusement pour les deux joueurs, les retrouvailles seront un peu gâchées par la situation comptable des deux clubs. "Dans une autre dynamique, j'aurais davantage apprécié le contexte", a avoué Kanté.

Vincent Bessat

Le joueur du FC Nantes, Vincent Bessat
Le joueur du FC Nantes, Vincent Bessat

Natif de Lyon, l’actuel milieu de terrain du FC Nantes, Vincent Bessat va affronter un club qu’il connaît bien ce samedi, Toulouse. Arrivé dans la Ville Rose à l’âge de 15 ans, le joueur y a fait ses classes en CFA avant de partir pour Louhans-Cuiseaux et de découvrir le National lors de la saison 2005-2006. Un échec à l’époque pour celui qui aurait bien aimé découvrir le monde pro au TFC. Une période qu’il regarde désormais avec lucidité. "Je n'étais sans doute pas encore prêt à ce moment là. Il fallait que je m'aguerrisse en National avant de rebondir en Ligue 1 à Metz", a-t-il déclaré sur le site internet du FC Nantes. Samedi à la Beaujoire, il va retrouver des amis mais aussi jouer un match qu’il imagine "plus compliqué que celui face à l'OM (victoire 1-0 des Canaris, ndlr)". "Ce n'est pas une équipe qui va faire le jeu. Le match sera plus difficile", a-t-il assuré. Nantes surprenant promu actuellement 4e va à Toulouse (14e).

Les chiffres : 5, 40

5 : Il manque cinq points à l’AS Monaco pour égaler le record de points du club obtenus lors d’une phase aller depuis l’instauration de la victoire à 3 points (1994). En 2003-2004, l’équipe alors entraînée par Didier Deschamps avait terminé la phase aller avec 43 points. Cette saison, l’équipe de Ranieri, actuellement deuxième de Ligue 1, comptabilise 38 points avant la rencontre de samedi face à Guingamp. Une victoire au Roudourou combinée à un succès lors de la 19e journée face à Valenciennes offrirait ce record pour un petit point (44) à la bande de Ranieri. Pour la petite histoire, le record de points après une phase aller avait établi par l’OL en 2006-2007 (46 points). Le PSG peut l’égaler cette saison s’il remporte ces deux derniers matches de l’année.

40 : La rencontre entre le PSG et Rennes promet un joli concours de précision puisqu’après 17 journées, les deux clubs sont ceux qui cadrent le plus. Plus de 40%. Une différence notable toutefois, si les Rennais sont premiers au classement du pourcentage de tirs cadrés avec 42,7% et les Parisiens deuxièmes (40,7%), les Bretons tirent beaucoup moins vers le cadre que les hommes de Laurent Blanc (71 contre 111).

Les déclarations

Armand est triste de rater le PSG

"J’ai passé beaucoup d’années là-bas, disputé pas mal de matches et connu des moments forts, bons ou mauvais. Mais cela reste un club que j’aime beaucoup. Ne pas pouvoir jouer ce match est donc une grosse déception".

Le défenseur rennais, Sylvain Armand, ne cachait pas sa peine de rater la réception du PSG, son ancien club qu’il a quitté l’été dernier après 9 saisons (de 2004 à 2013) et 380 matches disputés sous le maillot bleu et rouge. Son expulsion précoce, dès la 6e minute, face à Lorient le week-end dernier le prive en effet de cette rencontre. Le rendez-vous est donc pris pour le 4 mai prochain, jour du match retour au Parc des Princes, pour les retrouvailles.

Christian Bracconi, le coach d’Ajaccio, veut s’inspirer de Lorient

"Lorient c’est un modèle économique, d’identité, de philosophie de jeu. C’est bien de s’en inspirer. La série qu’ils viennent de faire (4 succès de rang, ndlr) n’est pas anodine (…) On les prend à un moment où ils sont biens, mais chaque série à une fin. J’espère que ce sera la fin pour Lorient et le début d’une série pour nous".

La rencontre entre Ajaccio et Lorient oppose deux équipes aux trajectoires contraires. D’un côté, une équipe incapable de s’imposer depuis 11 journées qui glisse dangereusement dans le fond du classement (Ajaccio, 19e) et de l’autre, une qui vient d’enchaîner un 4e succès consécutif (Lorient 11e). L’entraîneur des Corses, Christian Bracconi espère donc que le réveil des siens entraînera la chute des autres.

Le programme de la 18 journée de Ligue 1
Le classement de la Ligue 1