Mbappé face à Kamara
Mbappé face à Kamara | AFP

Ligue 1: Strasbourg s’offre la tête du PSG !

Publié le , modifié le

Le Racing Club de Strasbourg a créé un petit exploit en dominant le Paris Saint-Germain (2-1), lors de la 16e journée de Ligue 1. Alors qu’il se trouvait sur une série de 25 matches –toutes compétitions confondues- sans défaite, le PSG qui avait peut-être la tête à son match de C1 face au Bayern, a ainsi enregistré sa première défaite de la saison. Face aux promus, les Parisiens ont pourtant bénéficié d’un temps additionnel aussi exceptionnel qu’étonnant de neuf minutes (et une bonne trentaine de secondes) !

Même si le Racing était loin d’être le favori, les tribunes de la Meinau avaient fait le plein (25 327 spectateurs). A trois jours du duel face au Bayern, Emery avait décidé de laisser souffler Cavani, ce qui profitait à Pastore. Le mercure affichait zéro degré sur une pelouse loin d’être remarquable et cela n’allait pas forcément profiter aux vedettes parisiennes.

Visiblement peu décidées d’en découdre, ces dernières se faisaient bousculer par des Alsaciens soucieux de démontrer qu’ils valaient mieux qu’une 17e place au classement. Et pour le plus grand bonheur de leurs supporteurs, les Strasbourgeois ouvraient la marque sur un joli coup franc repris de la tête par Da Costa (1-0, 13e).

Pastore a failli marquer

Le Racing se plaisait à croire qu’il allait mettre fin à une série de 25 matches sans défaite… Même s’ils étaient menés, les leaders du championnat ne haussaient pas pour autant leur rythme, jusqu’à ce que Rabiot fasse la différence en adressant un centre parfait au premier poteau pour Mbappé (1-1, 42e). Peu après, Pastore aurait pu marquer un but splendide à la suite d’un contrôle prodigieux dans la surface mais le ballon heurtait finalement le poteau.

La deuxième plus mauvaise défense du championnat tenait toutefois face aux ogres parisiens. Profitant du peu d’engouement de ses adversaires, le Racing poursuivait ses efforts et allait même finir par trouver la faille une deuxième fois lorsqu’à la suite d’une déviation de la tête, Bahoken prenait de vitesse Berchiche et redonnait l’avantage aux locaux (2-1, 65e). Les Parisiens n’allaient attendre que les dix dernières minutes pour pousser et tenter d’égaliser.

Neuf minutes de temps additionnel !

Aussi étonnant que cela puisse paraître, et même si il y a bien eu deux ou trois arrêts de jeu dont la sortie du gardien Kamara, l’arbitre assistant affichait neuf minutes de temps additionnel !!! Thierry Laurey n’en croyait pas ses yeux, et il y avait de quoi pester ! Mais ses hommes tenaient bon et créaient l’exploit. Le PSG subissait son premier revers de la saison et s’inclinait pour la première fois face à un promu, depuis le 2 mars 2013 face à Reims (1-0). En Ligue 1, ils n’avaient plus perdu depuis le 30 avril dernier face à Nice (3-1).

"Ce soir, on est passé à côté", a convenu Marquinhos au micro de Canal +. "On s'est créé des occasions, mais on n'a pas réussi à les concrétiser. On prend deux buts bêtement, on manque un peu de concentration. Strasbourg a fait son match. Ça va nous servir pour la suite", a-t-il poursuivi en pensant forcément au prochain match face au Bayern. "On a eu la bonne intensité, on prend un but bêtement en début de match. Après, ça nous complique un peu la tâche, on doit courir après le score, contre une équipe qui défend bien. On a créé, on a eu des occasions, on ne les a pas concrétisées. Derrière, on n'a pas su être efficace aujourd'hui. Il faut travailler. On a un match très important qui arrive, et il faut penser à ce match déjà."

Romain Bonte