LOSC Ligue 1
Les joueurs de Lille pendant leur préparation estivale | MAXPPP - BAZIZ CHIBANE

L1 saison 2015-2016 : Lille doit réapprendre à grandir

Publié le , modifié le

Le LOSC entame sa mue. Exit René Girard, bonjour Hervé Renard. Sans plusieurs cadres, le LOSC entre dans cette nouvelle saison sur la pointe des pieds. Entre recrues expérimentées et habituées à la Ligue 1 (Civelli, Bautheac) et jeunes talents qui ne demandent qu'à être polis, le club nordiste n'affiche pas des ambitions démesurées. Elles sont en stand-by, puisque cette saison de transition doit être un tremplin pour retrouver l'Europe dans deux ans, selon son président.

L’objectif : Aider les jeunes à grandir

Le LOSC démarre une nouvelle ère. Le faste de ses dernières années semble bel et bien révolu et pour exister en Ligue, le club nordiste compte désormais sur les jeunes et la formation. "C’est une saison de transition" prévient le président Michel Seydoux dans L’Equipe. Beaucoup de cadres sont partis ce qui a permis de renflouer les caisses : Simon Kjaer, Nolan Roux, Idrissa Gueye et le jeune talent Adama Traore parti pour 12 millions d’euros à Monaco. Une belle vente vite réinvestie vers d’autres jeunes talents : les attaquants Baptiste Guillaume (20 ans), Sehrou Guirassy (19 ans), Janior Tallo (22 ans) ou encore le milieu Ibrahim Amadou (22 ans). Des noms peu connus du grand public mais qui ne demandent qu’à éclore, chaperonnés par Hervé Renard. Car la vraie nouveauté de Lille est là, dans ce changement d’entraîneur. Pour remplacer René Girard, Lille a fait confiance à celui qui a été champion d’Afrique en 2015 avec la Côte d’Ivoire. L’homme à la chemise blanche veut redonner le goût du beau football dans le Nord après l’ère Girard qui ne s’embêtait pas avec les apparats. Ca devrait débuter avec un 4-3-3 et une volonté de pressing dès la perte du ballon. Des jeunes, un 4-3-3, du pressing, des ingrédients qui ont fait leur preuve ailleurs. A Lille aussi ?

Le joueur à suivre : Sofiane Boufal

En six mois, Sofiane Boufal a redonné le sourire aux Lillois. Nostalgique des percées d’Eden Hazard, les supporters du Stade Pierre-Mauroy ont vu débarquer cet ailier, rapide, vif et technique en provenance de la Ligue 2 (Angers). A 21 ans, il a démontré de belles promesses et s’est rapidement adapté à la Ligue 1. Son bilan : 3 buts et 5 passes décisives en 14 rencontres. Cette saison pourrait être la sienne puisque Renard compte sur lui pour dynamiter les défenses adverses et animer le jeu lillois. Il sera le pendant à droite d’une des recrues de l’intersaison, Eric Bautheac.

L’entraîneur : Hervé Renard

Deux saisons après son arrivée dans le Nord, René Girard a tourné la page. Il a laissé le club à une huitième place pas déshonorante, mais avec une différence de buts quasi-nul (+1). Hervé Renard, 46 ans, est censé redonner un élan au club lillois, troisième il y a deux saisons. Révélé avec le titre de la Zambie à la CAN 2012, cet entraîneur français va connaître sa deuxième expérience dans l’élite après sa tentative de sauvetage – manquée de peu – à Sochaux en 2014.

La recrue : Renato Civelli

Avec la paire Kjaer-Basa, Lille possédait l’une des meilleures charnières de Ligue 1. Le Danois parti à Galatasaray, il lui fallait un remplaçant avec de l’expérience. Les dirigeants lillois ont jeté leur dévolu sur l’Argentin Renato Civelli, une vieille connaissance de la L1 (Marseille, Nice) qui s’était exilé deux saisons en Turquie (Bursaspor). "Deux années un peu perdu" d’après lui. A 31 ans, il veut renouer le fil avec un championnat qu’il aime bien et qui lui manquait. Il découvre une nouvelle équipe, de nouveaux coéquipiers, mais comme il l’a confié à L’Equipe, "cette saison, je la sens bien". Il devra vite être dans le bain car lors de la 1e journée, Lille affrontera le champion en titre, le PSG.

Le chiffre : 2

Quand Hervé Renard débarque dans un club, vous êtes surs de deux choses : qu’il portera des chemises blanches et qu’il fera venir Stoppila Sunzu. Ce défenseur zambien de 26 ans avait accompagné Renard à la CAN, mais aussi à Sochaux. Le voici qui débarque en prêt du Shanghai Shenhua. Sunzu n’est pas encore opérationnel, mais devrait l’être à la fin du mois d’août ou début septembre.