Doublé d'Ibrahimovic pour Paris face à Lorient
Doublé d'Ibrahimovic pour Paris face à Lorient | AFP - Lionel Bonaventure

L1: Paris arrache le nul, Bastia prend les commandes

Publié le , modifié le

Le Paris SG a évité sur le fil un gros couac à domicile, grâce à sa star, Ibrahimovic, qui a inscrit un doublé face à Lorient (2-2), bête noire des Parisiens, samedi lors de la première journée de Ligue 1. Les autres locomotives du championnat comme Lille, Lyon et Bordeaux ont réussi, elles, leur entrée.

Flop pour Paris, Top pour "Ibra"

Grandissime favori du championnat, le Paris SG de Zlatan d'Ibrahimovic a calé d'entrée face à Lorient (2-2),  n'évitant la défaite et l'humiliation que grâce à un doublé de la superstar suédoise, samedi au Parc des Princes lors de la 1re journée de Ligue 1. Certes, il manquait quelques absents de marque pour ce premier rendez-vous  de la saison (Pastore suspendu, Thiago Motta et Sissoko blessés, Thiago Silva  encore aux JO) mais Paris a failli surtout plier sous le poids d'une pression  qu'il faudra pourtant très vite maîtriser pour éviter une catastrophe en fin de saison. 

En revanche, "Ibra" a fait ce pourquoi il a été recruté: malmener les défenses et surtout trouver le chemin des filets, ce qu'il a réussi à faire à la 64e minute sur une reprise du bout du pied droit avant d'arracher l'égalisation sur penalty en toute fin de rencontre. Même si le colosse Suédois est encore à court de forme et loin d'être à 100% de ses capacités physiques, il a toutefois su élever son niveau de jeu au fil des minutes, gratifiant le public parisien de quelques gestes techniques de grande classe en seconde période dont une magnifique passe mal exploitée par Lavezzi, seul devant le but vide (50e) avant de trouver le poteau sur une belle reprise (54e).

Aucun Parisien ne s'est montré digne d'évoluer à ses côtés, à commencer par Ménez. Préféré à Nene au coup d'envoi, l'international français a comme d'habitude beaucoup tenté mais aussi énormément gâché, dont une balle d'égalisation après une belle combinaison entre Ibrahimovic et Lavezzi (68e).

Christian Gourcuff (entraîneur de Lorient): "Quand on se fait rejoindre comme ça, on est déçu mais un match nul à Paris n'est pas une mauvaise opération. La sortie d'Ecuele Manga (à la mi-temps) ne nous a pas permis de faire une seconde période à la hauteur de la première. Mais c'était logique. On a subi l'impact physique des Parisiens en seconde période. Dans l'organisation, c'était parfait, on les a gênés considérablement et ils ont très vite cherché la profondeur. On a failli marquer le 3e but et on a eu des occasions nettes avec Traoré et Alliadière qui ont semé le trouble dans leur défense. Après, l'impact physique des Parisiens nous a particulièrement gênés, ça poussait sec. On s'y attendait.L'impact d'Ibrahimovic leur sert beaucoup dans le jeu aérien. Diminué comme on l'était, c'était difficile de rivaliser."

Bordeaux, Lille et Lyon débutent bien

Dans les autres matches, Lyon s'est imposé à Rennes (1-0) sur un but de Yoann Gourcuff. Bordeaux, sur la lancée de sa bonne fin de saison écoulée, s'est amusé à Evian (3-2). Lille, une des équipes les plus prometteuses cette saison, a ramené le succès de Saint-Etienne (2-1). Nancy a vaincu Brest (1-0). Ajaccio a bien débuté en l'emportant à à Nice (1-0), la nouvelle équipe de Claude Puel.

Et, surprise, Bastia, l'autre équipe corse, a gagné à Sochaux (3-2). Valenciennes a pris le meilleur à Troyes (1-0). Montpellier, champion en titre, avait ouvert le bal vendredi soir en concédant le nul contre Toulouse (1-1). La 1re journée s'achèvera dimanche soir avec Reims-Marseille.

Rémi Garde (entraîneur de Lyon): "Au niveau comptable, c'est le départ qu'on espérait, après, le contenu n'est pas forcément rassurant. J'étais limite plus rassuré après le dernier match contre Porto en amical (0-0). C'est satisfaisant de ne pas avoir encaissé de but, mais pas vraiment au niveau du jeu. Mes joueurs ont été un peu gênés par le fait de savoir si, en menant 1-0 et en supériorité numérique (exclusion de Kembo à la 30e), il fallait attaquer ou préserver le résultat. Il y a eu du suspense mais on aurait pu plier le match à la mi-temps. Globalement, le bilan est positif, on espérait gagner à Rennes et ça faisait longtemps qu'on ne l'avait pas fait. Mais il y a eu quelques comportements qui sont passés, car nous étions en supériorité et car nous menions, mais qui ne seraient pas passés si on n'avait pas été devant. C'est le début de saison, il faut trouver du rythme, mais il va falloir être meilleur que ça pour continuer à gagner des matches."

Gilles Gaillard