Golovin face à Le Tallec
Golovin face à Le Tallec | AFP

L1 : Montpellier fait rechuter Monaco et prend la deuxième place

Publié le , modifié le

L'AS Monaco qui avait renoué avec la victoire la semaine passée à Caen (1-0), est retombé dans ses travers, s'inclinant à domicile (1-2) face à Montpellier. Le club de la Principauté enregistre une 9e défaite cette saison et reste avant-dernier. Grâce à ce succès, la formation héraultaise s'installe à la deuxième place du classement. Par ailleurs, Nîmes a corrigé Amiens 3-0 et se trouve en bonne voie pour assurer son maintien. Angers et Caen se sont quittés sur un nul (1-1), tout comme Guingamp et Nice (0-0).

Thierry Henry a quitté la pelouse du Stade Louis II le visage fermé, la tête basse. Après la lueur d'espoir entrevue à Caen, les Monégasques pensaient pouvoir confirmer l'embellie à domicile. Tielemans avait pourtant montré la voie lors de la première période, et les Monégasques menaient encore à neuf minutes de la fin du temps réglementaire. Mais profitant sans doute d'un relâchement de l'ASM, Laborde a égalisé sur une tête piquée. Et seulement cinq minutes plus tard, Skuletic a profité d'une erreur de Jemerson pour donner l'avantage -définitif- aux Héraultais (86e, 1-2). Ce nouveau faux pas de Monaco permet à Montpellier de s'installer à la deuxième place du classement.

Au classement justement, une autre équipe réalise une belle opération. Nîmes qui a donné une leçon à Amiens (3-0), se retrouve au huitième rang du championnat et peut espérer se maintenir. Angers et Caen qui se sont neutralisés (1-1) restent quant à eux dans le ventre mou du classement, alors que Nice sauve les meubles à Guingamp pour rester en septième position.

Sorti en fin de match, Mario Balotelli (0 but cette saison) a fait comprendre en échangeant quelques mots avec son entraîneur Patrick Vieira qu'il aurait peut-être pu changer la donne. Furieux, il a jeté ses gants au sol avant de rejoindre directement le vestiaire. "Je suis assez satisfait quand les joueurs ne sont pas contents de sortir, mais c'est important de comprendre que c'est mon rôle et ma responsabilité de faire des choix", a déclaré Vieira à ce sujet. "Je ne suis pas l'entraîneur personnel de Balotelli, de Saint-Maximin, de Dante, de Cyprien, je suis l'entraîneur de l'OGC Nice. Il suffit de communiquer, après ce qu'il faut c'est d'être juste, et j'essaye de l'être le plus possible", a-t-il ajouté. Affaire à suivre...

France tv sport @francetvsport