L1 : Montpellier corrige Nantes (4-0) et décroche Bordeaux

L1 : Montpellier corrige Nantes (4-0) et décroche Bordeaux

Publié le , modifié le

En corrigeant Nantes (4-0), les Héraultais n’ont pas seulement aligné une troisième victoire consécutive en Ligue 1. Ils ont conforté leur 6e place. Les joueurs de Rolland Courbis prennent deux points d’avance sur Bordeaux, accroché à Bastia (0-0) malgré une dernière demi-heure en supériorité numérique. Porté par Claudio Beauvue, Guingamp a disposé de son voisin lorientais (3-1).

La 22e journée de Ligue 1

Le classement

Montpellier - Nantes : 4-0

Et de trois ! Montpellier avance à un rythme d’européen depuis quelques semaines. Face à Nantes (4-0), le MHSC a bonifié ses succès face à Marseille (2-1) et à Metz (2-3). L’équipe de Rolland Courbis a trouvé la faille dès la 8e minute, sur un centre-tir improbable de Paul Lasne (8e). Kévin Bérigaud a plié l’affaire en début de seconde période : l’attaquant héraultais n’a eu qu’à conclure dans le but vide un service quatre étoiles de son compère Lucas Barrios (2-0, 59e). Le Paraguayen a ensuite entretenu son insolente réussite du moment (4-0, 82e). Six buts en autant de matches : pas mal pour un buteur que l’on disait en mal de confiance il y a encore deux mois. Portés par un Anthony Mounier également décisif (3-0, 78e), les Montpelliérains alignent donc un troisième succès de rang. Les voilà invaincus depuis six rencontres. Et confortablement installés à la 6e place. Leur victime du soir rétrograde au 9e rang. Les Canaris, bourreaux de Lyon en Coupe de France (3-2) mardi, tournent au ralenti en L1. Ils n’ont plus gagné depuis un mois.

Bastia - Bordeaux : 0-0

Si Montpellier a réalisé une excellente opération comptable samedi soir, c’est aussi parce que Bordeaux a encore perdu des points à Bastia (0-0). Les Girondins ont pourtant évolué en supériorité numérique durant la dernière demi-heure, après l’expulsion de Yannick Cahuzac (62e). Mais la bande à Willy Sagnol n’avance plus : deux points en cinq matches, c’est peu, trop peu pour un prétendant à l’Europe. Les débuts de la recrue suédoise du mercato, l’attaquant Issac Kiese Thelin, n’y ont rien changé. Bordeaux est à deux longueurs de Montpellier. Et encore, heureusement que, dans les dernières minutes, Cédric Carrasso a sorti le grand jeu devant Ongenda. Les Bastiais, eux, concluent sur la pointe des pieds une semaine marquée par une élimination peu glorieuse en Coupe de France, chez les amateurs de Quevilly. Mais au moins peuvent-ils se vanter d’être invaincus depuis leur revers à Saint-Etienne (1-0), le 6 décembre.

Guingamp - Lorient : 3-2

Cette saison, au Roudourou, c’est tout ou rien. Autrement dit, Guingamp n’y partage jamais les points. L’En-Avant n’a pas dérogé à sa tradition. Après douze matches à domicile, son bilan est désormais équilibré : six victoires, pour autant de revers. Face à leurs voisins lorientais, les joueurs de Jocelyn Gourvennec s’en sont remis à leur buteur maison, Claudio Beauvue. L’attaquant guingampais a d’abord exploité une passe en profondeur magistrale de Christophe Mandanne (1-0, 19e). Il s’est offert un doublé sur penalty, d’une Panenka qui lui a valu quelques noms d’oiseau de Benjamin Lecomte (3-1, 76). Beauvue marche sur l’eau : l’ancien Castelroussin a marqué à chacune de ses sept dernières sorties en L1. Avant qu’il signe sa 18e réalisation toutes compétitions confondues, Mandanne avait doublé la mise (2-0, 69e). Benjamin Jeannot, lui aussi sur penalty (2-1, 72e), et un csc de Lévêque (3-2, 90e) ont redonné un mince espoir aux Merlus. Seule ombre au tableau : l’expulsion stupide de Sankharé, qui a écopé d'un deuxième carton jaune pour avoir pris trop de temps à céder sa place. Guingamp passe devant Lille et grimpe provisoirement à la 12e place. Après trois revers lors de ses trois derniers déplacements, Lorient est 14e.

Gil Baudu @gbaudu